Houla la, quels mauvais horoscopes

Un moment de détente, d'humour ou d'humeur.

Modérateur: Modérateurs et Modératrices

Houla la, quels mauvais horoscopes

Messagede Vazkor » 05 Mai 2007, 18:29

Horoscope du 30 Avril au 7 Mai

Dr Aga, astrologue des présidentielles

*Le Ségoroscope*

Oh lala ! Ça devient franchement embarrassant !
Voilà à peu près la huitième semaine d’affilée que l’horoscope des Vierge est molasson.
Pour la dernière ligne droite avant l’élection, on évoque Venus qui boude, on parle de contrariété, de stress.
Seule consolation en forme de mot d’ordre: « Née autour du 20 septembre, ne vous torturez pas l’esprit pour des broutilles ».
Et après, si la candidate soblurpte, née un 22 Septembre, est élue, on s’étonnera pas que sa première mesure soit d’expulser tous les astrologues de France…
Une « broutille ».

*Le Sarkoroscope*

C’est pas non plus le grand pied astral pour les Verseau.
Les planètes parlent de rythme ralenti, recommandent de ne pas s’exciter…
Mission difficile pour le bouillant candidat UMP, surtout à quelques heures du jour J…
Né le 28 Janvier, premier décan donc, Nicolas Sarkozy entre dans la catégorie de ceux à qui l’on conseille également de ne pas rêver, de garder les pieds sur terre…
Comment faire, lorsqu’on part favori à la présidentielle ?
Peut-être prendre conseil auprès d’un Scorpion, très en forme en ce moment. Cécilia Sarkozy, native de ce signe, devrait faire l’affaire.
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9805
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede Sacles » 05 Mai 2007, 18:44

Bonsoir,

Chut Vazkor, pour nos amis français, c'est le silence-radio jusqu'à demain 20h00 :Mouaaarrrrffffffff:.

Ils réfléchissent, réfléchissent, votent (ou s'abstiennent) et puis se branchent sur TF1 ou A2 en attendant 20h00 (certains impatients peuvent évidemment venir faire un tour sur quelques sites belges pour avoir la primeur du résultat).

Amicalement.
Ne confiez jamais entièrement la sécurité de votre PC à vos logiciels
Avatar de l’utilisateur
Sacles
 
Messages: 778
Inscription: 19 Sep 2004, 08:41
Localisation: Près de Liège (Belgique francophone)

Messagede Vazkor » 05 Mai 2007, 20:33

Salut Saclès,

Oui, mais les lois françaises ne s'appliquent heureusement plus chez nous depuis 1814 (fin du département de l'Ourthe).

Demain, les Français choisiront bien.
Je n'en doute pas !

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9805
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede jpj » 05 Mai 2007, 22:31

Bonsoir,

Français, vivant en France et postant sur un site français, je ferai sobre.

Le vendredi 4 mai 2007, Nicolas Sarkozy fait un "pélerinage" sur le plateau des Glières (Le Monde).

Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey, le 25 mai 2005 a écrit:L'appel des résistants

Appel à la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre, appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l'héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et soeurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n'a pas totalement disparu et notre colère contre l'injustice est toujours intacte.

Nous appelons, en conscience, à célébrer l'actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d'accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s'éteigne jamais :

Nous appelons d'abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l'anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des « féodalités économiques » , droit à la culture et à l'éducation pour tous, presse délivrée de l'argent et de la corruption, lois sociales ouvrières et agricoles, etc.

Comment peut-il manquer aujourd'hui de l'argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales, alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l'Europe était ruinée ?

Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau « Programme de Résistance » pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l'intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l'amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n'acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : «Créer, c'est résister. Résister, c'est créer».

Signataires : Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.
Pas de commentaire.
Quand tout le reste a échoué, lisez le mode d'emploi.
Mes configs
Avatar de l’utilisateur
jpj
 
Messages: 1338
Inscription: 30 Juil 2005, 21:28
Localisation: France

Messagede nardino » 05 Mai 2007, 23:17

Salut à tous.
Merci jpj pour ce beau texte.
nardino
 
Messages: 377
Inscription: 31 Juil 2006, 14:34


Retourner vers Le Bistrot

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité