Page 3 sur 3

MessagePosté: 02 Aoû 2005, 20:31
de Tesgaz
pour être plus précis dans l'histoire,
Steve Job demande à Bill gates un tableur multiplan en 1984

En septembre, devant les retards de Microsoft à livrer le tableur Multiplan, Apple dénonce le contrat. Bill Gates est furieux. Seuls MacWrite de Wigginton et MacPaint de Atkinson seront livrés en janvier avec le Mac. Ce même mois, la programmation de la ROM est terminée et la puce peut partir en fabrication.

Avril 1984 : Microsoft présente Interface Manager (renommé par la suite Windows), un concept d'interface graphique pour le PC, et annonce sa sortie prochaine.

un an apres
Mai 1985 : Microsoft présente sa nouvelle interface graphique Microsoft Windows 1.0 lors du salon Comdex et annonce sa vente pour Juin au prix de 95 $.

entre-temps
Juillet 1985 : Commodore présente l'Amiga 1000, une machine révolutionnaire pour l'époque, à la fois pour son système d'exploitation multitaches muni d'une interface graphique, le Workbench, mais aussi par ses performances graphiques hors du commun dues non seulement au microprocesseur Motorola 68000 qui l'équipe mais aussi aux composants spécialisés qui s'occupent de la gestion du graphisme et du son. La machine est ainsi capable d'afficher des images en 4096 couleurs, d'afficher plusieurs résolutions différentes sur des parties de l'écran et de jouer du son digitalisé en stéréo sur 4 canaux.
Munie de 256 Ko de Ram, d'un lecteur de disquettes 3"1/2 de 880 Ko et d'une souris, la machine sera vendue 1300 $ (18000F en France).


un an et demi apres
Novembre 1985 : Microsoft met enfin Microsoft Windows 1.0 sur le marché, presque deux ans après son annonce, au prix de 100 $.

le jours où Windows inventera un truc qui n'existera pas ???

peut être le double-faille-burger ??

MessagePosté: 04 Aoû 2005, 05:36
de blabla
bonjour,

eh oui Cesar, c'est un petit aperçu des petits inconvénients de l'info.

mais surtout l'erreur est humaine, et j'en ai commis une de plus en postant OS.
les lecteurs ont cru que je leur proposais d'être rémunérés et même de faire fortune !!!

quoiqu'il en soit, c'est sans doute aussi erreur que de m'exposer ainsi à la lapidation, puisqu'il serait beaucoup plus confortable de hurler avec les loups que Microsoft c'est très mauvais, que son pdg est la pire des fripouilles, que linux c'est top et que vive la révolution, les pingouins sur les t-shirts et les casquettes, et les fenêtres brisées.

au lieu de quoi je tiens à marquer ici ma gratitude envers un inventeur du nom de Pierre, qui a trouvé un moyen simple de neutraliser la majeure partie des index.dat: ça marche.

merci aussi d'avoir volontairement laissé de côté les smilies tout au long de ce thread.


>TesGaz:

allons allons, jamais je n'ai dit que BG avait inventé l'informatique! mais il lui a donné un essor indéniable, à moins de faire preuve de mauvaise foi indécrottable: 1900 membres sur ce forum, clame Vazkor! et combien sous windows ? et l'existence même de ce site et de ce forum, que serait-elle sans les failles de windows ? et sans surtout la diffusion "démocratique" de l'informatique ? combien de patrons d'entreprise sur ce forum ?
pour linux je reconnais que vous avez entierement raison: comme il apparaît dans ce sujet, "il ne faut parler que de ce que l'on connaît", et contre tous les avis qui prétendent, sans aucun doute à tort, que linux est vraiment pénible, je vais au plus vite essayer une distri à la mode, qu'en émulant je pourrais farcir avec mes vieux programmes conçus pour ms; les nouveaux tracas, les nouvelles embûches seront des tremplins vers de nouvelles questions, parfois sans réponse, et faire tourner mes programmes sera remis à des jours meilleurs, faute d'avoir 3 ou 4 ordinateurs avec chacun 5 disques durs (oui oui, le multi-boot, essayez le multi-boot sur votre petit dd).
et puis bon si personne ne veut jouer à faire un OS, tant pis, ce n'est pas grave.
en tout cas bravo pour les pages d'humour d'avril 2003 et 2004 (et pas 2005, dommage).
mais il paraît que c'est moi qui fume "de la moquette"...


>JimRakoto:

si j'ai commenté les exemples que vous aviez donnés pour étayer votre vision du open source, je l'ai fait sous un angle particulier, pour justement montrer qu'il s'agissait de caricatures que vous exprimiez et, ironie, vous me retournez ingénument la critique; preuve d'un à-priori précipité: a mention d'E de Montgolfier comme exemple vous a-t-elle échappé ?

vous disiez "Je pense aux combats pour : le droit de vote, le droit de vote pour les femmes, le féminisme, l'égalité des sexes, les écoles publiques, le respect de la liberté de conscience, etc..."
ce à quoi je posai certaines questions (point d'interrogation en fin de phrase), destinées à ouvrir le champ de cette liste succincte.
vous affirmez peu après qu'en 1789 "la situation était identique".
je soutiens le contraire, ne serait-ce que parce que l'électricité n'était pas domestiquée, le nucléaire pas tripoté, la NASA pas née.
car lorsque je parle de dépendance totale, vous n'entendez pas: en 1789, il ne suffisait pas d'appuyer sur quelques boutons en haut-lieu pour couper l'électricité et les communications. aujourd'hui, si; et si vous trouvez que le "haut-lieu" ne vous sied pas, considérez donc qu'il puisse très bien s'agir de Jupiter lui-même, lequel me fait dire en parenthèse à Pierre qu'un site sur la sécurité informatique se doit de mentionner les orages.

et quels étaient les buts et convictions des meneurs de la révolte de 1789 ? la gratuité ?
d'autre part un des effets de la révolution a été le changement de mains des richesses, qui se sont retrouvées détenues par des incapables, avec les conséquences que l'on sait si on s'intérese un tant soit peu à la préservation du patrimoine: châteaux dépouillés et ruinés, trésors de l'art détruits ou perdus, bibliothèques brûlées, arbres centenaires (voire millénaires) abattus, etc.
avec les conséquences qu'on imagine si la situation avait été "identique": n'importe qui aux commandes des usines nucléaires, le maxi-gag assuré.

mais quelle importance que l'art, l'architecture ou les grands arbres me direz-vous, contredisant bizarrement l'allusion de votre hyéroglyphe; utilitaire & matérialiste ?
d'ailleurs Ramses ne disait-il pas dans sa langue imagée: "on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs" ?

avez-vous planifié la prise de Redmond ?

au passage, comment ne pas mettre en exergue votre propre avatar: pensez-vous illustrer la démocratie et la révolution avec les pyramides, oeuvre d'un monarche absolu, travail de milliers d'esclaves ?
ou bien est-ce ironie ?

puisqu'il faut mâcher, je dirai que par X corrompu, je notais qu'il n'est pas un mouvement politique dont une part des membres, et bien souvent celle qui en détient le pouvoir, est corrompue, et que de ce fait le droit de vote n'est pas garant de la démocratie: est-ce le peuple qui gouverne, le peuple qui choisit l'énergie et l'armement nucléaire, le peuple qui choisit la réduction des budgets de l'éducation, de la recherche, de la culture, en faveur de ceux de la défense et de l'armement, le peuple qui choisit d'avoir 36 chaînes tv 99% débilitantes, des millions d'affiches 3m x 4m qui lui rappellent son intelligence, le peuple qui choisit d'abaisser l'âge de la majorité à seize ans, et qui choisit de favoriser l'accès au plus grand nombre aux cyclomoteurs pétaradants, gages de paix ?( j'en passe et des meilleures, la liste est sans fin, au risque de me voir encore mal interprété pour n'avoir pas explicité de a à z chaque brin de pensée.)
peut-être que oui au fond, peut-être que c'est ça le peuple, et alors quelle horreur d'être gouverné par lui !!! encore dans le cas d'un monarque, le rapport est moins déséquilibré, mais là, sous la férule de millions de pas très fins, il n'y a rien à espérer.

l'école publique quasi-obligatoire (c'est l'enseignement qui l'est, mais encore faut-il suivre le programme académique) avec le détail de ses tares vous apparaît comme un grand bien, et c'est votre droit (comme disait Voltaire).
ai-je dit que j'étais contre l'enseignement ?


rajoutons une couche: je ne suis pas contre l'open source (croyez-vous vraiment que le sujet de ce thread soit "OS avec copyright" ?), mais pour reprendre votre façon délicate de cerner un domaine: qui est l'open source ? tout le monde ? je n'ai rien contre un programme, qu'il s'appelle linux, bsd ou windows ou unix. juste quelques préférences de goût.
je n'ai rien non plus contre le fait que des gens, estimant de leur devoir de développer des systèmes gratuits, le fassent, et même je leur souhaite sincèrement de pouvoir faire toujours mieux vers leurs objectifs; mais de grâce qu'ils cessent, ceux qui cassent du sucre vulgairement sur le dos de microsoft et de windows, de le faire.

vous ironisez cyniquement et amèrement en qualifiant de sophisme mon raccourci sur la conscience; vous qui parlez de liberté de conscience, de quoi s'agit-il au fait ? de liberté d'expression peut-être ? du rap débile sur les radios ? des films plus que mauvais à la télé ? des blogs en langage sms ? du journal tv trépidant ? du Monde Diplomatique ? de l'Express ? du maillon faible ? de koh lanta ? de la star academy ? des free-parties T3knö qui pètent les basses à des kilomètres ? du Paris-Dakar ?
non, certainement pas tout ça, mais de quoi alors, que l'on aurait gagné du fait d'une révolution ? éclairez moi plutôt, puisque vous me reprochez narquois d'être superficiel, et montrez au grand jour la profonde profondeur de votre conception de la liberté.

vous avez dit autrefois à Lena :"Ce qui me fascine, ce sont ces gens qui peuvent voir ce que les autres ne voient pas. ".c'est un aveu honnête.

pour ma part je trouve plus intéressants ceux qui peuvent montrer ce qu'on ne voit pas, mais c'est un point de vue personnel.

d'ailleurs où est passée Lena ? je vais lui envoyer un message pour avant demain lui demander sa main.



>PierCoco aurait dû lancer un sondage, et je vais le faire à sa place:

"afin de pouvoir stigmatiser ce Blabla qui dit n'importe quoi, répondez par OUI ou par NON à la question suivante: trouvez-vous comme moi que l'analyse de Blabla par JimRakoto est très juste ?".
comme j'aime bien la plupart de ses blagues, je prendrai ça aussi comme tel.

non je n'aime pas un personnage comme Bill Gates, ou François Pinault, ou Marcel Dassault, etc. ce sont des conquérants avides comme les Napoléon, Hitler, Bush & co.
et puis non, le monde n'est pas à lui, mais il en est un acteur important, pas bon mais important.
mais il a toujours fallu au peuple des exutoires pour ses révoltes latentes, et bien souvent ce sont les plus grands (i.e. les plus connus, les plus puissants ou influents, pas les meilleurs, saisissez la nuance) qui endossent cette charge; qu'est-ce qu'on se marre dans les familles quand c'est l'heure des guignols de l'info !!!



"la sécurité informatique a pour meilleur outil ce qu'on a entre les oreilles (le cerveau ?)".cette formule apparaît plusieurs fois, ici ou ailleurs.

les malwares ont en commun de porter atteinte à un système informatique, par saisie ou corruption de ses données, ou les deux.
on se trouve donc en présence d'entités qui ont un comportement ordinaire de prédation.
or nous sommes nous mêmes, êtres humains, des prédateurs: nous sommes les malwares des bovins, des ovins, des volailles, des chiens et chats écrasés ou bouffis, etc. etc.
les loups aussi sont des gentils prédateurs.
à quel titre alors interdire aux malwares le droit de vivre en liberté ?
les empêcher de se nourrir et de s'ébattre ne va-t-il pas contre le devoir d'aimer son prochain ? comme soi-même ?
la déclaration des droits du malware, ratifiée à l'unanimité par les assemblées populaires des 954 états membres du CommonHealth, met un terme à l'injustice en établissant clairement les droits inaliénables des malwares à vivre, à se nourrir, à se déplacer, à se reproduire, en tant que créatures du Seigneur.
toute action à l'encontre de l'un d'eux devra dès à présent faire l'objet d'une enquête préliminaire, et le malware lésé par le non-respect de ses droits se verra attribuer d'office un avocat pour sa défense.

et pourtant, Vazkor m'a dit très récemment: "il ne faut pas rêver".

"garde à vous & à vos ordres ?"...non.....
"désolé mon général, je continue de rêver"

MessagePosté: 06 Aoû 2005, 14:51
de Jim Rakoto
Salut

Outre que dans un échange les attaques personnelles ne grandissent jamais leur auteur, elles en mettent plus surement en lumière l'indigence dialectique.

Je ne les édite toutefois pas comme j'en aurais le droit puisqu'elles sont injurieuses à mon égard, préférant les laisser en exemple de coups de clavier atrabilaires révélateurs d'un certain état d'esprit.

Toutefois ces attaques ferment la porte à toute discussion et en créature du "c'est l'heure" , je clos le débat en le verrouillant

A+