Page 1 sur 1

Gilets jaunes

MessagePosté: 22 Nov 2018, 19:16
de pierre
Bonjour,

Les Gilets jaunes sont des conducteurs qui font grève et manifestent en bloquant d'autres conducteurs !

L'idée sous-jacente est de dire : on bloque le commerce et la consommation d'essence pour bloquer la remontée de taxes dans les caisses de la France. Autrement dit : la France a besoin de faire entrer de l'argent pour que l'on s'en sorte, et bien non ! On ne veut pas que la France s'en sorte. On veut qu'elle échoue.

L'état providence, qui était une forme d'état règlementant tout (immédiatement après 1789 en France) est devenu une forme que le peuple impose à l'état en lui demandant d'être "La Providence" en sauvant tout grâce à de l'argent.

Simultanément, on lui interdit par tous les moyens de faire entrer de l'argent (mais on descend dans la rue pour demander des augmentations (dans le public, par exemple), ce que ces connards de syndicalistes se gardent bien de traduire en mots réels : "augmenter les impôts" (car on ne distribue que ce que l'on collecte).

On bloque, simultanément, le commerce de fin d'année, énorme, dont en matière de collecte de la TVA et d'impôts sur les sociétés.

Que va t-on faire ? Et bien, commander sur Amazon qui ne paye pas d'impôts ni de taxes, afin d'accélérer la rotation du cercle vicieux qui tue l'état, qui tue l'emploi, qui augmente les taxes, qui augmente le mal-être, qui augmente les protestations, etc.

L'imbécilité crasse des Français, et l'imbécilité crasse des présidents et gouvernements précédents, depuis au moins 30 ans, a toujours été de considérer les Français comme des électeurs et non pas comme des citoyens.

Aujourd'hui, grâce à cette imbécilité et à la défense de concepts comme "pour progresser, il faut emprunter et vivre à crédit" ou "la France est intelligente et n'a pas besoin de mettre les mains dans le cambouis - détruisons l'industrie", nous en somme à faire entrer juste de quoi rembourser l'intérêt des emprunts. La France en est à plus de 2 300 milliards (deux mille trois cents milliards) de dettes (soit plus de 37 200 € de dette publique par français).

Mais continuons à empêcher l'état de faire entrer de l'argent afin de faire s'écrouler la France.

Il y a derrière cela la volonté de certains, probablement manipulés, de faire plonger et disparaître la France.

Quant à la couverture spectaculaire, par les journaleux, de cette simple grogne, montée en épingle pour vendre du scandale, ce qui se vend mieux, malheureusement, que le travail et la réussite, il serait bon de ne plus les acheter, lire, écouter, regarder...

Pierre

Re: Gilets jaunes

MessagePosté: 05 Déc 2018, 20:09
de shl
Bonsoir Pierre,

La casse actuelle n'est qu'une goutte d'eau comparée à tout ce que les gouvernements passés et présents - et à venir si rien n'est fait - sont en train de casser, et la question va bien au delà de savoir si le plein doit couter 75 ou 72 euros.

Chaque fois qu'un nouveau président est élu, son discours est : « il faut arrêter de tout consacrer au social et accorder enfin des choses aux entreprises ». Mais auquel de leur prédécesseur, à quelles mesures fait-il donc allusion ? Sarkozy, Chirac ne sont pas connus pour leurs politiques excessivement sociales. Même Hollande, qui était tenu de faire un peu semblant de par son bord politique, n'a pas fait illusion longtemps. Et je gage que le successeur de Macron tiendra le même discours.

Chaque "nouveau" gouvernement prolonge en droite ligne la politique du précédent. Ce point est un fait vérifiable et difficilement contestable. Pourtant, la situation s'aggrave. La conclusion logique à en tirer est qu'il faudrait changer de politique. On a des gouvernements qui ouvrent des voies d'eau dans la coque depuis des décennies et qui, quand les citoyens perplexes leur demandent ce qu'ils sont en train de faire, répondent que le bateau remontera à flot une fois que la coque aura été suffisamment trouée. C'est absurde. Ce n'est pas une question de préférence politique mais de logique : si la situation s'aggrave, c'est que la prétendue solution n'est pas bonne. Depuis le temps, elle aurait largement eu le temps de produire ses effets. Les effets positifs, je veux dire. Pour ce qui est des négatifs, on est peut-être en train de les voir...