L'avocat parle d'une cause dont il se fout

Formes et fond de la société de l'information.
Vie privée et atteintes à la vie privée, sécurité et insécurité sous les angles politiques, économiques, théoriques, moraux, philosophiques.
Ici, nous faisons, défaisons et refaisons le monde

Modérateur: Modérateurs et Modératrices

L'avocat parle d'une cause dont il se fout

Messagede pierre » 27 11 2014

Bonjour,

On ne peut pas rester silencieux devant l'avalanche de mots de l'avocat qui parle d'une cause, et encore... ce n'est même pas lui en qui parle, il lit un discours que sa plume lui a écrit, juste en y mettant le ton, cause dont il se fout complètement et qu'il ne connaît pas, il l'a déjà prouvé, il l'a déjà maltraitée, malmenée, dégradée... Et il a déjà " rikikisé " la fonction, avant que son remplaçant, la solution repoussoir (puisque nul ne veut de lui), ne creuse le sillon sous le niveau zéro, n'ayant toujours pas réalisé où il était.

Une fois la cause gagnée (ou perdue), l'avocat passe à autre chose, la cause n'est pas son problème ! Il n'a pas à la gérer. Ce n'est pas son métier. Son métier, c'est de parler puis de tourner le dos.

Pierre
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 23625
Inscription: 20 05 2002
Localisation: Ici et maintenant

Re: L'avocat parle d'une cause dont il se fout

Messagede shl » 29 11 2014

Bonjour Pierre, cela t'est arrivé ?
La vie privée n'est pas réservée à ceux qui ont des choses à se reprocher.
Ma config détaillée
Assiste.com
Avatar de l’utilisateur
shl
Développeur
 
Messages: 3516
Inscription: 30 10 2004
Localisation: Suivez mon regard...

Re: L'avocat parle d'une cause dont il se fout

Messagede pierre » 29 11 2014

Oui, comme tout le monde.

Je parle, bien entendu, de ce qui vient de se passer... de celui qui vient de passer.

Je ne me suis jamais exprimé ici, en cette matière, ayant reçu cette éducation qui veut qu'en un lieu communautaire, comme à table, on ne parle ni d'argent, ni de religion, ni de politique. Mais la destruction de la fonction, comme celle de l'image, juxtaposées à l'immobilisme qui a été et sera inversement proportionnel à la hauteur des mots utilisés pour véhiculer du vide tout en exprimant la hauteur des enjeux dans il se fout, m'atterrent.

Tout ce qui compte est d'échapper aux passifs de son passé en passant un coup d'éponge qui organise son insolvabilité et son intouchabilité.

Il faut saluer le combat pour la seule cause qui lui tienne à cœur, la sienne. Le reste n'est que l'alibi qui sert à manipuler les membres inscrits, par de l'ingénierie sociale, si tant est qu'il en soit besoin pour " bouger " des militants électeurs, par nature très majoritairement acquis et suiveurs. Le métier de l'avocat est de parler d'une cause ou d'une autre, peu importe laquelle, il ne s'agit jamais de la faire sienne.

Le seul projet était la reconquête de l'effaceur. C'est fait.

Il reste à effacer la France. Je ne crois pas que la grandeur soit au rendez-vous, même avec la volonté de laisser une trace dans l'histoire. Et la solution repoussoir en cours au poste s'occupe de creuser le sillon que, demain, l'autre souhaite approfondir, élargir, le transformant en précipice.

Ce sous-forum ne s’appelle pas, sans raison, News d'actualité et brainstorming de remue-méninges.

J'ai mal à la France.

Cordialement

Pierre
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 23625
Inscription: 20 05 2002
Localisation: Ici et maintenant


Retourner vers Agora (Carrefour de débats et d’idées.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron