Page 1 sur 1

Suicides simultanés aujourd'hui - Encouragement espionnage

MessagePosté: 15 Oct 2008, 15:19
de pierre
Bonjour,

Ecoutant les informations d'aujourd'hui sur cette affaire de tentative de double suicide d'adolescents, un inspecteur de police a lancé un encouragement à la lecture des correspondances (e-mail) des enfants dès qu'il y a un doute et même à l'écoute des conversations (dont les zones de chat etc. ...).

L'usage des casseurs de mots de passe et autres keyloggers est dénoncée avec violence par Assiste.com mais il n'en reste pas moins vrai que c'est en conscience que toutes les règles devraient se faire, à la maison (et que les lois se font pour une société, sur la base du bon sens).

D'autre part, l'autorité parentale s'exerce de haut en bas et le cercle de connaissances d'un enfant n'est pas du ressort de son jardin secret.

Donc il est des cas de figure où la vigilance et le simple bon sens impose l'usage de logiciels "espions" pour la protection de l'enfance.

Cordialement

MessagePosté: 15 Oct 2008, 17:42
de césar
C'est vrai qu'avec le réchauffement de la planète, les guerres diverses, la montée des extrêmes et des intégrismes de tous poils, la crise financière qui empire, les ressources énergétiques qui diminuent, l'insécurité, la technologie qui nous rend dépendant et - tiens; la disparition de la vie privée, on se demande vraiment pourquoi certains veulent encore se suicider. La vie est si belle. :roll:

Content de te voir de retour, Pierre. C'est définitif ou tu es juste de passage ? :D

MessagePosté: 16 Oct 2008, 09:38
de Sissone
Ton sujet tombe à pic, Pierre, je suis en train de négocier avec mes supérieurs une autorisation spéciale pour surveiller les adolescents sur des zones de tchat public (mais aussi MSN car ils invitent n'importe qui dessus, nos jeunes) dans le sein de mon Espace Public Numérique.

Je le faisais déjà plus ou moins, car il me suffisait de voir la gène de certains jeunes devant leur écrans pour savoir que leur correspondant était un flaming ou un déjanté du kiki (ou les deux).

Seulement la Loi m'interdit d'intercepter, lire et surveiller les correspondances privées, même pour des mineurs.
Le hic, c'est que même un parent est censé ne pas lire le courrier adressé à son enfant. C'est délicat de faire du contrôle parental efficace tout en respectant la vie privée des jeunes.

Comment faire alors? Je crois qu'il n'y a que l'accompagnement, encore et toujours, et ce, dès le départ pour lui expliquer sur quoi il peut tomber, instaurer un climat de confiance entre l'adulte et l'enfant, pour que celui-ci demande de l'aide lui-même en cas de souci, sans culpabiliser (car les tordus savent très bien s'y prendre pour couper la relation parents-enfants!).

Et bien sûr, dans mon cas, être vigilant en permanence du changement de comportement pour engager la conversation au bon moment et ne pas rater une occasion d'en parler. Tout en respectant le contenu des conversations.

MessagePosté: 18 Oct 2008, 20:57
de piratebab
Et interdire MSN, tu as le droit que je sache.
Sur les chat jabber, je n'ai pas ce problème. Et je n'active pas les passerelles MSN, sources de spam.
Tu peux mettre les logs publics, les utilisateurs sont prévenus, et ceux qui ont quelque chose à cacher vont ailleurs.

MessagePosté: 21 Oct 2008, 08:46
de Sissone
Le problème, c'est qu'interdire MSN c'est une facilité pour moi (plus MSN = les jeunes gueulent, je les envoie bouler, je suis débarrassée d'eux) mais du coup, au niveau professionnel je me tourne le dos délibérément à un sujet absolument primordial dans l'éducation aux NTIC. MSN fait partie intégrante de leur vie numérique, c'est même leur activité principale - je dois en tenir compte et baser mon travail avec les jeunes là dessus.

MessagePosté: 22 Oct 2008, 22:26
de piratebab
je dois en tenir compte et baser mon travail avec les jeunes là dessus

Là je ne comprends pas. L'éducation des jeunes consiste justement à leur faire découvrir de nouvelles choses. Par exemple se parler de vive voix .....
est ce leur rendre service que de les laisser user de façon intensive d'un logiciel et d'un protocole propriétaire sur lequel tu n'as aucun contrôle ?
Avec jabber, tu peux installer ton propre serveur, et ainsi contrôler tout ce qui se passe.