Vie privée en entreprise

Formes et fond de la société de l'information.
Vie privée et atteintes à la vie privée, sécurité et insécurité sous les angles politiques, économiques, théoriques, moraux, philosophiques.
Ici, nous faisons, défaisons et refaisons le monde

Modérateur: Modérateurs et Modératrices

Vie privée en entreprise

Messagede Jim Rakoto » 03 03 2007

Salut

On a déjà quelques fois évoqué le problème du respect de la vie privée en entreprise.

Voici donc un tour de la question, pour la Belgique (mais cela ne saurait être très différent pour la France).

Florence Wairy, juriste spécialisée, envisage le contrôle informatique des utilisateurs en entreprise (IN LE SOIR 03/03/2007)

Le contrôle de l'utilisation d'internet et de la messagerie est réglementé par une convention collective du Conseil national du travail.

1. Un employeur peut contrôler l'usage d'internet et messagerie dans 4 cas :

- pour prévenir des faits illicites ou contraires aux bonnes moeurs (consultation de sites porno, pédophiles, etc)

- pour protéger ses intérêts commerciaux

- pour veiller au bon fonctionnement technique de son réseau et des systèmes informatiques

- pour éviter une utilisation d'internet et de la messagerie non conformes avec les règles définies dans l'entreprise (internet policy) > utilisation abusive pdt travail.

Il doit donc exister au minimum une charte d'utilisation des moyens informatiques dans l'entreprise.

2. Le contrôle doit d'abord se faire par une collecte de données globales.
(volume et nombre mails, temps de connexion internet par poste, liste des sites consultés par le personnel)

3. S'il existe une suspicion sur base du recueil de ces données globales, l'entreprise peut procéder à l'identification du ou des travailleurs concernés

4. L'entreprise peut également procéder à un contrôle indirect, pour autant que le but du contrôle soit :

- prévenir des faits illicites ou contraire aux bonnes moeurs

- protéger les intérêts économiques de l'entreprise

- assurer la sécurité des systèmes informatiques

Dans ce cadre, le personnel doit être informé qu'il existe des "dérives" ou des faits anormaux et signaler qu'il pourra être procédé à une identification des travailleurs qui en seraient responsables., et le cas échéant rappeler la charte informatique.

5. En cas d'identification, entretien individuel avec le travailleur concerné pour qu'il s'explique. Il peut être assisté de son délégué syndical . Sauf en cas de maladie ou vacances dudit travailleur.

6. Cet entretien d'explication précède une décision qui peut influer sur l'exécution du contrat.

Et pour les mails ?

Pour les mails à caractère professionnel avéré, l'employeur peut consulter le contenu sans aucune formalité.

Pour les mails à caractère privé, seules les données de connexion peuvent être recueillies : identité des participants, taille du message, fichier annexe.

Le contenu d'un mail peut toutefois être consulté par l'employeur :

- si les participants ont donné leur accord préalable

- si le contenu perturbe le bon fonctionnement du réseau (taille volumineuse, virus)

- en cas de situation de nécessité (envoi de mails à caractère pédophile par ex. ou divulgation de secrets de fabrication)

Voilà quelques pistes de réflexions

A+
Mes configs Linux user #402189
Garder toujours son sens critique en éveil en utilisant le doute rationnel comme filtre de lecture.
Avatar de l’utilisateur
Jim Rakoto
Modérateur
 
Messages: 6152
Inscription: 09 03 2004
Localisation: Durbuy

Messagede Vazkor » 04 03 2007

Salut,

Mais en pratique l'administrateur réseau pourra vérifier tout ce qu'il voudra, y compris le contenu des mails privés enregistrés sur le PC d'un employé.
Evidemment l'employeur ne pourra en faire état...

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9737
Inscription: 05 11 2002
Localisation: Ans, BE

Messagede Jim Rakoto » 04 03 2007

Salut

Vazkor a écrit:Mais en pratique l'administrateur réseau pourra vérifier tout ce qu'il voudra, y compris le contenu des mails privés enregistrés sur le PC d'un employé.


Of course :mrgreen:

A+
Mes configs Linux user #402189
Garder toujours son sens critique en éveil en utilisant le doute rationnel comme filtre de lecture.
Avatar de l’utilisateur
Jim Rakoto
Modérateur
 
Messages: 6152
Inscription: 09 03 2004
Localisation: Durbuy

Messagede pierre » 04 03 2007

Bonjour,

Il est regrettable qu'il y ait confusion, dans l'esprit de beaucoup, entre "Employeur" et "Salarieur".

Si chacun respectait un référentiel de "devoirs" au lieu de hurler à la perte de "droits" qu'il s'est octroyé par abus, aucun problème de manque de confiance, donc suspicion puis surveillance, n'existerait.

Mais qu'est-ce que la notion de "respect" :?:

Qu’est-ce que la notion de « libertés » ?

Même les anarchistes disent « Ma liberté s’arrête où elle n’enfreint pas celles des autres » mais il s’agit là d’une philosophie, d’un art de vivre. Aujourd’hui il n’y a pas beaucoup d’ « art » de vivre mais surtout d’art d’être un « saprophyte » en tuant tout sur son passage y compris et surtout les poules aux œufs d’or.

Mon expérience des employés ne plaidera qu’une fois sur deux en leur faveur, mais l’autre fois… Il y a longtemps que j’ai perdu toute confiance en l’être humain de tous les jours, l’ordinaire que l’on croise…

Heureusement qu’il y a des êtres d’exceptions sur ces forums (mais ils refusent par humilité que j’en dévoile la liste).

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 22387
Inscription: 20 05 2002
Localisation: Ici et maintenant

Messagede brucine » 16 02 2008

Pourquoi "saprophyte"?

Par extension médicale, un germe "saprophyte" en est un qui est dépourvu de pathogénicité.

Mais il s'agit, comme son étymologie l'indique, avant tout d'un terme de botanique (ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, on ne sait pas très bien qui de l'employeur ou du salarié est visé par ce vocable, je parle d'autant moins de "plantes vertes" que l'organisme saprophyte n'est en règle générale pas chlorophyllien).

Certes, le saprophyte est en quelque sorte "coprophage"; il ne se nourrit, comme le lecteur de "Closer", que de la m... des autres, mais la comparaison s'arrête-là: quand bien même estimerait-on (ce n'est pas acquis sans quoi il ne serait qu'un vulgaire parasite) que ce dernier ne fait pas de tort à son hôte que, contrairement au saprophytisme que représentent par exemple les flores vaginale et intestinale physiologiques, il ne fait que profiter de cet hôte sans rien lui apporter en échange.

Dans le meilleur des cas, il n'est donc pas saprophyte, mais commensal.
brucine
 
Messages: 214
Inscription: 08 01 2008

Messagede pierre » 16 02 2008

Mais...

Brucine...

"A partir de désormais et jusqu’à dorénavant", nous dirons « Maître Brucine »

:yes:

σαπρός φῠτό c'est bien plus mieux que "ça profite", non ?

Sauvez, in extremis :
... La distinction n'est pas absolue, les germes saprophytes pouvant dans certaines conditions devenir pathogènes

Merci Quillet Méd. 1965, p. 193

Bon, il va falloir que je trouve autre chose.

"Suceur de moelle" peut-être ?

:wink:
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 22387
Inscription: 20 05 2002
Localisation: Ici et maintenant

Messagede brucine » 16 02 2008

Puisque l'on continue dans l'humour noir des hommes en blanc, cela rejoint peut-être ton idée première, le saprophyte ne devient pathogène que quand les défenses normales de son hôte s'affaiblissent: les cas les plus connus sont le staphylocoque doré, le pourtant trivial colibacille, et toute une kyrielle de microorganismes mis en cause dans le Sida et plus généralement dans toutes les maladies ou traitements affectant l'immunité (on peut par exemple ajouter aux bébêtes précédentes des plus singulières telle l'aspergillose, s'agissant cette fois d'un champignon, ou différentes parasitoses comme la toxoplasmose), et ce n'est pas du Sida que l'on meurt, mais indirectement des bébêtes opportunistes en question.

Le "suceur de moelle", lui, qui nous vide de notre substance tout au moins pour ceux qui en sont pourvus d'une, est plus difficile à imager au plan médical, vivant et microscopique:
dans ce domaine, la première idée qui me vient est bien sûr celle de la sangsue encore que, comme les "saprophytes" que tu évoques, toute seule elle n'est rien, seule la masse de la bêtise rendant compte de l'importance de ses dégâts; ou bien, plus pernicieux, certains poisons tel l'arsenic ou si, malgré tout tu as raison, quelques virus ictéro-hémorragiques "Ebola-like".

En résumé, et cela était bien connu d'une autre peste dite brune, il faut pour que cela fonctionne la conjonction d'une foule pas très évoluée, d'un opportunisme lié à de mauvaises conditions et de la faiblesse du pouvoir.
brucine
 
Messages: 214
Inscription: 08 01 2008

Messagede pierre » 16 02 2008

Re

Voyons... Laissons de côté l'employé / employeur

une foule pas très évoluée
Ca, c'est notre cible - il y en a plein : les communautés d'internautes et La communauté des internautes (à quelques individus d'exception près)

un opportunisme
celui des acteurs du côté obscur du Net

lié à de mauvaises conditions
La volonté de Microsoft de faire un système ouvert (plug and play), condition sine qua non de l'émergence de la micro informatique grand public mais bras tendus à toute la racaille en col blanc du Net

et de la faiblesse du pouvoir
Ah, qu'est-ce que l'on va mettre là-dedans ?
Le pouvoir politique ?
Le "Pouvoir" au sens de ce que peut l'individu, avoir le Pouvoir du faire (et le Vouloir ?) - Résister aux chants des sirènes du Net ou se vautrer jusqu'au chant du cygne ?

@+
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 22387
Inscription: 20 05 2002
Localisation: Ici et maintenant


Retourner vers Agora (Carrefour de débats et d’idées.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité