Lexique Anglais-Français...Non aux anglicismes !!!...

Un moment de détente, d'humour ou d'humeur.

Modérateur: Modérateurs et Modératrices

Messagede Marc76 » 14 Déc 2004, 13:30

shl a écrit:J'arrive un peu en retard mais il ne faut pas m'en vouloir, ma connexion internet n'est pas illimitée en temps (si, si, ça existe encore... et le 56ko aussi) et du coup je n'ai pas eu le temps de lire ce post avant. Argh !!!! "Post", ça ne serait pas un peu anglais sur les bords ? Que Pierre et ses collaborateurs se réjouissent : ils n'ont plus qu'à relire les dizaines (centaines ?) de page site pour
faire la chasse aux anglicismes ; c'est vrai qu'ils peuvent faire un remplacement automatique de chaque mot coupable, mais ça risque quand même d'être long. Eh oui, tous les mots traduits par Marc76 se retrouvent sous leur forme anglaise dans chaque page d'assiste.com. Charité bien ordonnée commence par soi-même...


Bonjour,

Pierre a décidé de remplacer les anglicismes présents dans son site et de mettre à la place leurs équivalents.
Je suis irlandais et je ne peux que saluer cet effort.

Cela dit il y a plusieurs raisons à l'invasion des anglicismes :
- ils sont préférés à leur traduction française plus longue (ex: dialer = numéroteur)



Pour les tenants du "bah, le français, c'est beaucoup trop long", l'anglais est plus condensé", il y a des lieux plus valables :

Sous la couette, par exemple :oops: ?

Mais là, c'est le mythe du séducteur "à la française" qui est à jamais terni.

Dur....dur..... (je le dis sans connotation :wink: )

- cette traduction n'est parfois qu'une équivalence qui ne rend pas compte de tous les aspects du mot d'origine (ex: bug = insecte, parce que les premiers ordinateurs tombaient en panne quand des insectes se venaient se faire griller sur les circuits.)


Hey, are you snug as a bug in a rug, guy ??????????

"Bug" en anglais a une signification multiple : de "emmerder" jusqu'à "microbe" ou "insecte".

Rappelons que l'anglais n'est (malheureusement) pas une langue aussi précise et claire que le français.

- le mot anglais n'a parfois aucun équivalent français (ex: le crapware),


"Crapware" ne veut absolument rien dire en anglais.

Ca laisse donc de l'espace pour inventer le mot en français : crapware = merdiciel (Vazkor), congiciel (NickW).

Mais c'est sur que si on est obligé d'attendre une décision d'Etat pour avoir une traduction ou employer un mot. :oops: :oops: :oops:

Le NEOLOGISME, ça EXISTE :wink:

ou alors cette traduction
bricolée donne des résultats un peu pédants (proxy = serveur mandateire).


Mais 95% du vocabulaire informatique anglophone est pédant voire carrément ridicule !!!

Un bel exemple est le terme"spam".

En anglais ça veut dire précisement "épaule-cuisse de porc en boîte". Dans mon pays, on dit plutôt "luncheon meat" :wink: .

Le terme français "de pourriel" est beaucoup plus approprié.

En bon anglais, on doit dire "unsolicited e-mail"

PS : attention recevoir une "cuisse de porc en boîte" peut faire très mal :wink:


- certaines expressions sont consacrées et font tilt (en français deans le texte) dès qu'elles sont lues,
alors que le mot français a une signification moins évidente (backdoor = porte de derrière?!?)


"Back-door" ou "back door" en anglais (et non backdoor) = porte dérobée.

Pour les expressions qui soi-disant font tilt, "cracker" ou "crack" sont, je crois, très représentatives.

Littéralement "crack" veut dire une fissure. En argot, "crack" est employé par exemple pour "crack cocaine", "crack cocaine addict" (un drogué) ou "crack house".

L'équivalent informatique en français de "cracker" est "pirate" (= "hacker") ou en argot "deplombeur" (crack = déplombe).

En anglais, on emploie souvent "file rifler" ou "chipsucker" à la place.

Mais surtout, la recherche d'une traduction à tout prix donne lieu à des néologismes et des barbarismes qui sont pires que l'insertion d'u mot étranger dans un texte français : qui me donnera le nom d'un dictionnaire qui donne la définition d'un courriel, d'un pourriciel, d'un gratuiciel, d'un intersticiel, d'un espiogiciel ?


Ah parce qu'il faut qu'un mot soit dans le dictionnaire pour être utilisé.
Mais c'est très français ça !!!! Très napoléonien même !!!!! Il faut codifier, réglementer :wink: :wink: :wink:

Cast away your chains !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ajoutons que ces mots anglais là ne sont pas plus dans le dictionnaire anglais que leurs équivalent français...

Gratuiciel, courriel etc...., si je ne me trompe pas, viennent du Québec.
Sont ils honteux pour autant ?


Ne parlons pas des abandonware, mélange entre l'abandon français et le suffixe "ware" ! On touche à l'anglicisme semi-francisé, tous à vos tubes d'aspirine ! Je sens que les Bus commencent à surcadencer dans les chaumières... Rebootages en perspective !


Non pas "rebootage" (bel exemple d'anglicisme semi-francisé) mais "rédémarrage" tout simplement.

Et puis ça évite l'aspirine :wink: )

Il faut quand même trouver un milieu, certains anglicismes traduisent réellement un paresse : rien ne justifie de parler d'un "scan on line" plutôt que d'une "analyse en ligne". Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, cela explique par exemple la confusion qui s'est faite entre backdoor, trojan et virus faute d'une traduction claire. Si le vrai français était écrit sans fautes et sans abréviation de sms ce serait déjà bien. Sms = short message service ??? Excusez-moi, je rectifie : les abréviations de service de message court.



Ca, c'est incompréhensible.....

On s'offusque du "style texto" (= sms) et par contre pour les anglicismes, on fait comme si cela allait de soi.
Ben voyons !

Personnellement, le "style texto", je ne le trouve pas choquant. C'est une manière pour les ados s'approprier la langue, comme avec l'argot.

Mais c'est sur que comme ce n'est pas dans le dictionnaire ou validé par l'Académie Française :oops: .

Sans oublier les "staracadémyciens"...


L'anglosnobisme est à la langue ce que TF1 est à la culture.

Une référence...

Il ne faut pas oublier non plus que, on l'oublie facilement, il y a au moins autant d'anglicismes en français que de "franglicismes" en anglais !



C'est ABSOLUMENT FAUX.

Quand je suis arrivé en France adolescent, la première chose qui m'a frappé quand j'ai commencé à apprendre votre langue, c'est le nombre de mots anglais utilisés.

Il y a 8000 anglicismes (je dis bien 8000 anglicismes) dans la langue française. L'inverse, une centaine et encore..... :oops:

Il y a un bouquin remarquable sur le sujet, c'est celui de Alfred Gilder "En vrai français dans le texte" (édition Le Cherche-Midi).

Edifiant....

D'ailleurs des mots comme bunker, panzer, gestapo... sont allemands et utilisés en français. Pourtant la sauvegarde de notre langue se focalise sur la chasse aux anglicismes. Et le tsunami, le surimi et le kama-sutra, alors ? Et la perestroïka ? Et les spaghetti, les mafiosi ? Et les Inuits ? etc...


Un échange juste est un échange EGAL et non inégal. Ce principe universel vaut aussi pour une langue.

Que des mots italiens, arabes, germaniques et évidemment anglais etc... viennent enrichir la langue française, c'est une EXCELLENTE chose à la condition que l'on reste dans le cadre d'un échange EGAL.

Et ce n'est clairement pas le cas de l'anglais.

Et puis il faut le dire, chez nous il n'y aura jamais autant de mots français dans notre langue que vous dans le français car :

1) l'emploi de mots français à tort et à travers chez les anglophones est perçu comme très condescendant (historiquement langue de la royauté) et méprisant (la haute société américaine "progressiste", ceux qu'on appele (très) péjorativement les "liberals" parle volontiers le français et emploie volontiers des mots français dans le vocabulaire anglais).

Hyper populaire....

2) Et aussi car on a un vieux "fighting spirit" :wink: .

Défendre sa langue maternelle ne veut pas dire être replié sur soi-même, refusé tout ce qui vient de l'extérieur, bien au contraire.

L'expérience que j'en ai en tant qu'étranger, c'est que bien maitriser sa langue maternelle aide considérablement à bien apprendre une langue étrangère. On l'oublie trop souvent.

Savoir l'anglais est indispensable aujourd'hui mais employer des mots anglais à tort et à travers parce que "c'est comme ça", ça c'est ridicule.

Les décrets ne sont pas dépourvus de valeur comme tu sembles le croire. Ils ne sont pas de simples avis ni des mesures arbitraires du gouvernement. Si ton décret est un décret d'application, il se contente d'appliquer concrètement une loi préexistante sans la modifier en rien, donc si c'est une mesure absurde c'est à cause de la loi ; s'il s'agit d'un décret autonome, c'est-à-dire pris en dehors de toute loi, c'est bien le gouvernement qui en est responsable, mais ils ont juridiquement autant de légitimité que la loi.


Argh, I ain't up to snuff if you sneeze :wink:

Tu l'auras compris, j'ai essayé de te piquer un peu au vif mais ça me paraît important car vous avez une bien belle langue quand même.

FRENCH RULES !!!!!!!!!

Cordialement :wink:

[/quote] :wink:
Marc76
 
Messages: 186
Inscription: 20 Oct 2004, 18:40

Messagede Vazkor » 14 Déc 2004, 17:20

Bonjour,

C'est amusant de voir avec quelle fougue un anglophone de naissance défend le français.
Mais c'est vrai que l'on apprécie d'autant mieux une langue qu'on la connaît et que l'on a dû faire l'effort de l'apprendre.

J'ai souvent constaté que des néerlandophones (des flamands, et pas les roses) vraiment bilingues connaissait mieux la grammaire française que nous. Tout simplement parce qu'ils l'avaient apprise péniblement à l'âge adulte.

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9797
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede nickW » 14 Déc 2004, 17:54

Bonsoir,

Marc76 a écrit:Non pas "rebootage" ... mais "rédémarrage" tout simplement


Pour les puristes, cela devrait être "réamorçage".

Salut,
nickW - Image
30/07/2012: Plus de désinfection de PC jusqu'à nouvel ordre.
Pas de demande d'analyse de log en MP (Message Privé)
Mes configs
Avatar de l’utilisateur
nickW
Modérateur
 
Messages: 21698
Inscription: 20 Mai 2004, 17:41
Localisation: Dordogne/Île de France

Messagede pierre » 15 Déc 2004, 00:40

Bonsoir,

Le BootStrap, dites, le BootStrap, comment traduit-on convenablement ce "Coup de pied au.... fondement".
:Mouaaarrrrffffffff: :Mouaaarrrrffffffff: :Mouaaarrrrffffffff: :Mouaaarrrrffffffff: :Mouaaarrrrffffffff: L'amorce ? L'amorceur ? Le démarreur ?

"Je relance le BootStrap." - "Je relance l'amorce."

Mouais (en français) - Cela tient la route. La traduction littérale serait passible de la Charte mais, pourtant, tellement imagée.

Il y a également des Cold Boot et des Hot Boot - Respectivement, "Démarrage à froid" et "Démarrage à chaud".

Cordialement
Image
__________________
Pierre (aka Terdef)
Appel à donation - Le site a besoin de votre aide

Comment je me fais avoir/infecter ? - Protéger navigateur, navigation et vie privée - Bloquer publicité et surveillance sur le Web
Accélérer Windows - Accélérer Internet - Décontamination - Installer Malwarebytes - Forums d'entraide

Il ne sera répondu à aucune demande de dépannage posée en MP (Messagerie Privée). Les demandes doivent être publiques et les réponses doivent profiter au public.
Image
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 24933
Inscription: 20 Mai 2002, 23:01
Localisation: Ici et maintenant

Messagede Vazkor » 15 Déc 2004, 01:21

Bonjour,

Boot = botte, chaussure haute
Strap = lanière, courroie, sangle, bande, lien, ruban

Bootstrap = tirant de botte, amorce, chausse-pied
Bootstrap routine = routine d'amorçage

Je ne vois nulle part de "coup de pied ... au fondement" dans mon traducteur.

J'avais en tête lacet (de chaussure), mais ce serait plutôt "shoestrap", "bootlace" ou "shoelace".

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9797
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede piratebab » 15 Déc 2004, 22:29

Bonsoir,
je vous trouve bien compliqués, et les cerveaux très noueux.
Le principe même d'une langue est de se faire comprendre.
Pourquoi vouloir absolument utiliser un mot français que personne comprend à la place d'un mot anglais connu de tous?
Je ne dirai jamais que je me mets dans le buffer pour entrer dans la salle de cinéma, mais j'emploierai ce mot anglais dans un cadre professionel car tout le monde le comprendra.
L'essentiel est de comprendre instantanément ce que veut dire son interlocuteur, sans avoir à réfléchir et sans ambiguité.
Je me fous de savoir que parking ou baby foot ne sont pas des mots anglais (!), il désigne clairement ce qu'ils ont à désigner.

Je ne dis pas non plus qu'il faut toujours utiliser les mots anglais. Je suis même très très remonté contre ce snobisme. Je n'ai jamais mis les pieds dans une party, mais je vais parfois à des fêtes ou des soirées ...

Quand au langage SMS (je dis bien SMS et tout le monde comprend immédiatement à quoi je pense), j'y suis farouchement opposé car il demande un effort de réflexion pour le lecteur, avec risque de mauvaise interprétation, alors qu'il ne s'agit que d'une paresse de l'auteur.

Pierre peut parfaitement utiliser des anglicismes sur son site, cela ne nuit pas à la clarté de son propos. Après 10 mn passées sur le site, on comprend très bien ce qu'est un DoS, et c'est le plus important.
Avatar de l’utilisateur
piratebab
Modérateur
 
Messages: 5650
Inscription: 30 Aoû 2004, 18:20

Messagede Vazkor » 16 Déc 2004, 01:38

Bonjour,

D'accord avec toi. "Il ne faut pas être plus catholique que le Pape"

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9797
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede pierre » 16 Déc 2004, 02:12

Bonjour,

Les cas comme "Pare-feu" à la place de Firewall ne posent aucun problème, ni pour le vocabulaire ni pour la compréhension du texte. Ils me posent des problèmes pour la mise à jour du site car je ne puis faire une recherche / remplacer. Ce n’est pas si simple. J’ai écrit plusieurs fois FireWall (Pare-feu) ou Pare-feu (FireWall). Une bête recherche / remplacement me fout tout par terre. Il va falloir y aller à la mimine. Et c'est ainsi pour plusieurs termes à travers tout le site.

Lorsque aucun mot n’existe dans aucune langue pour désigner quelque chose de totalement nouveau, je suis absolument opposé à l’hyper snobisme qui consiste à se rouler par terre en voulant absolument avoir un mot dans sa langue lorsque la nouveauté à déjà été baptisée par ailleurs. Puisqu’il faut ajouter un mot au vocabulaire, prenons celui du baptisé au lieu de l’affubler d’un sobriquet probablement ridicule (à la prononciation près).

Release : dans notre jargon cela désigne une « version » d’un dispositif. « Une nouvelle release » signifie « une nouvelle version ». « La release 7.08a » signifie « La version 7.08a ». Oui, l’éditeur « lâche » dans la nature sa nouvelle release mais ce n’est pas cette notion d’expédition, d’envoi (il n’envoie d’ailleurs rien, il met à disposition, sauf dans le "push") qui compte chez nous.

Le "push", justement. En quoi la traduction officielle fait apparaître la notion d'obligation forcée et d’immédiateté que le terme «push» porte avec lui ? Le push est, par exemple, l'inverse des notions de mises à jour habituelles où les logiciels demandent, toutes les 4 heures ou tous les trimestres, s'il y a une mise à jour de disponible (les fameux "LiveUpdate"). Dans le "Push", dès qu'il y a une mise à jour (ou quelque chose à dire – le push est utilisé également dans la communication) celle-ci est immédiatement « poussée » chez tous les utilisateurs. Adieu les oublis ou les exécutions avec plusieurs heures ou plusieurs jours de retard (mais bonjour la faille de sécurité que cela représente).

Spam : marc, il y a de bonnes lectures à

Origine du terme "Spam"
http://assiste.com.free.fr/p/internet_a ... tion_2.php

Définition actuelle du Spam
http://assiste.com.free.fr/p/internet_a ... tion_1.php

C’est une marque déposée d’une cochonnerie (au sens propre et figuré) immonde. On ne traduit pas une marque. Elle désigne (elle est assimilée à) de la mer.. répétitive comme Mercedes désigne du haut de gamme. C’est devenu universel. Pouriel ne comporte qu’un seul sens – il lui manque la connotation de répétition lassante définitivement attachée au mot Spam grâce au Monty Python's Flying Circus. Je garde Spam.

Cookie : la traduction « officielle » en « mouchard » est complètement imbécile, révoltante. On touche au comble du crétinisme. Ils ne savent même pas de quoi ils parlent. Le cookie est un post-it pour un serveur, déposé chez un client. C’est sa finalité lors de son invention, en 1995, avec Netscape et c’est son usage quotidien dans 99,99% des cas ! Il y a des centaines de millions de sites et des centaines de millions de Cookies. Qu’il y ait un usage déviant dans la cadre d’outils d’espionnage est une toute autre histoire. Faites un décompte des « Cookies à spywares » recensés par PestPatrol ou SpywareBlaster. Ce ne sont que quelques centaines de cas. Aucune traduction ne prendra. Un indicateur, à la rigueur (mais pas un indic). Mais non ! Je garde Cookie.

Mail ou email ou e-mail : je parle volontiers de courrier, tout simplement, ou, plutôt, de courriel.

Emoticon : que vient faire cette proposition de « frimousse » pour parler d’une petite image, justement appelée icône en français, qui exprime une émotion ??? Je garde Emoticon que, d’ailleurs, je croyais français en traduction, justement, de Smilies.

Bonne nuit
Image
__________________
Pierre (aka Terdef)
Appel à donation - Le site a besoin de votre aide

Comment je me fais avoir/infecter ? - Protéger navigateur, navigation et vie privée - Bloquer publicité et surveillance sur le Web
Accélérer Windows - Accélérer Internet - Décontamination - Installer Malwarebytes - Forums d'entraide

Il ne sera répondu à aucune demande de dépannage posée en MP (Messagerie Privée). Les demandes doivent être publiques et les réponses doivent profiter au public.
Image
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 24933
Inscription: 20 Mai 2002, 23:01
Localisation: Ici et maintenant

Messagede Marc76 » 16 Déc 2004, 14:16

Vazkor a écrit:Bonjour,

C'est amusant de voir avec quelle fougue un anglophone de naissance défend le français.
Mais c'est vrai que l'on apprécie d'autant mieux une langue qu'on la connaît et que l'on a dû faire l'effort de l'apprendre.

J'ai souvent constaté que des néerlandophones (des flamands, et pas les roses) vraiment bilingues connaissait mieux la grammaire française que nous. Tout simplement parce qu'ils l'avaient apprise péniblement à l'âge adulte.

@+


Là, c'est trop d'honneur quand même :oops: mais c'est vrai qu'on en tellemment "bavé" pour l'apprendre que du coup on essaie d'être plus attentif.


NickW a écrit:Pour les puristes, cela devrait être "réamorçage"
.

Oui, c'est vrai, tu as raison.


Pierre a écrit: Le BootStrap, dites, le BootStrap, comment traduit-on convenablement ce "Coup de pied au.... fondement".
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing L'amorce ? L'amorceur ? Le démarreur ?


En anglais, le terme "boot" vient du mot "bootstrap". "Boot" est en fait un diminutif.

On l'emploie très souvent et personnellement pour dire "démarrer" ou "amorçer" mon ordinateur, j'emploie "to bootsrap" et pas le diminutif "to boot".

"To bootstrap" s'emploie aussi en finance pour dire "monter sa boîte".
Les américains, eux, préfèrent employer le terme "to start up". Dans le même genre le nom "boot" en finance (mais un peu en argot là) veut dire aussi "profit", "bénéfices".

Alors tout simplement "to boostrap" (ou "to boot") = démarrer, lancer, amorcer.

On voit d'ailleurs une des grande qualité du français qui est de donner pour un même mot plusieurs traductions possibles, ce qui pour nous anglophones, est quelque chose d'absolument remarquable car en dehors de son contexte précis, un mot anglais n'a aucun sens.


piratebab a écrit:Le principe même d'une langue est de se faire comprendre
.

MAIS NON !!!!!!!!!!!!!!

Le propre d'une langue est AVANT TOUT de véhiculer des idées, une façon de concevoir le réel avec comme comme corollaire le fait d'être un moyen de communication.

Si le but d'une langue était uniquement de se faire comprendre, il n'y aurait pas plusieurs langues mais UNE langue dans le monde (du style 1 genre humain donc une langue)

Et heureusement que ce n'est pas le cas !!!!!!! C'est pour ça qu'un français pense différement d'un américain, d'un suédois ou d'un allemand et que dans une même langue un belge se distingue d'un français et un néo-zélandais d'un gallois :wink:

piratebab a écrit:Pourquoi vouloir absolument utiliser un mot français que personne comprend à la place d'un mot anglais connu de tous?
Je ne dirai jamais que je me mets dans le buffer pour entrer dans la salle de cinéma, mais j'emploierai ce mot anglais dans un cadre professionel car tout le monde le comprendra.


Mais le problème, c'est que vous CROYEZ employer les bons mots anglais alors qu'en fait ce ne sont pas les bons !!!!!!!!!

C'est là qu'on touche à l'ABSURDE, au NON-SENS !!!
C'est ce que j'essaie de vous faire comprendre :wink::wink::wink:

En fait, vous utilisez des termes qui sont vous sont familiers dans votre milieu (mais un même milieu peut-être différent) car vous êtes des "geeks" mais :

1) une personne qui n'est pas de votre cercle ne VOUS COMPRENDRA ABSOLUMENT PAS.

Allez dire à un anglais qui n'est pas informaticien, "c'est bon, j'ai le crack" ou pire, "je l'ai cracké", et vous allez voir comment il va vous regarder...... (mais bon au moins, on aura rigoler :Mouaaarrrrffffffff: :Mouaaarrrrffffffff: :Mouaaarrrrffffffff:).

Alors que si tu dis, c'est un programme piraté (que ce soit en anglais ou en français), les choses sont de suite plus clair pour l'INITIE comme pour le NON-INITIE (et en plus tu évites de passer pour un prétentieux......... ou de recevoir une paire de claques :oops: :oops: :oops: ).

2) Ensuite, une personne du même milieu peut ne pas vous comprendre :

Un geek anglophone me comprendra si je lui dis "fritterware", "slideware" ou "herdware" (en plus, il appréciera le jeu de mot avec hardware :wink:).

Et pourtant, est-ce que toi tu les comprendras ???

On voit bien que TOUT est question de POPULARISATION du mot et NON de SENS.

Il n'y a donc aucune raison de ne pas POPULARISER le terme français, comme il n'y aucune raison de ne pas créer des NEOLOGISMES (ce que nous faisons, nous anglophones, sans cesse avec un tout et n'importe quoi : ex avec le suffixe "ware").


pierre a écrit:Les cas comme "Pare-feu" à la place de Firewall ne posent aucun problème, ni pour le vocabulaire ni pour la compréhension du texte. Ils me posent des problèmes pour la mise à jour du site car je ne puis faire une recherche / remplacer. Ce n’est pas si simple. J’ai écrit plusieurs fois FireWall (Pare-feu) ou Pare-feu (FireWall). Une bête recherche / remplacement me fout tout par terre. Il va falloir y aller à la mimine. Et c'est ainsi pour plusieurs termes à travers tout le site.


Oui je me rends bien compte que ce doit être un très gros travail.


pierre a écrit:Lorsque aucun mot n’existe dans aucune langue pour désigner quelque chose de totalement nouveau, je suis absolument opposé à l’hyper snobisme qui consiste à se rouler par terre en voulant absolument avoir un mot dans sa langue lorsque la nouveauté à déjà été baptisée par ailleurs. Puisqu’il faut ajouter un mot au vocabulaire, prenons celui du baptisé au lieu de l’affubler d’un sobriquet probablement ridicule (à la prononciation près).


La, j'ai un avis différent.
Je crois qu'au contraire !!!

Comme je le disais, la très grande majorité des mots du jargon informatique anglais ne veut rien dire.
Pour nous, ce n'est pas vriament gênant car en anglais, on s'intéresse plus à la musique du mot qu'à son sens strict alors que chez les français (l'esprit cartésien ???) , c'est l'inverse.

Beaucoup de ces termes (en tout cas pour la partie connue des français) viennent du langage des gosses avec souvent une connotation sexuelle sous-entendue très nette.
Par exemple "boot" (diminutif de "bootstrap") est utilisé dans "it's a booty program" qui veut dire, c'est un "programme à tout faire", une "sorte de boîte à outils utile".

En fait, ce mot a un sens très péjoratif : cela veut dire d'une femme que "c'est une chienne", "une affamée" et les adoslescents l'ont l'ont repris en le bricolant. (et l'ont dérivé comme avec "buddy" par exemple).


pierre a écrit:Le "push", justement. En quoi la traduction officielle fait apparaître la notion d'obligation forcée et d’immédiateté que le terme «push» porte avec lui ? Le push est, par exemple, l'inverse des notions de mises à jour habituelles où les logiciels demandent, toutes les 4 heures ou tous les trimestres, s'il y a une mise à jour de disponible (les fameux "LiveUpdate")


Oui, cela montre bien la confusion et c'est pour cela qu'il est préférable d'employer (ou inventer) l'équivalent français (ce que nous faisons nous les anglophones sans cesse).

Par exemple, avec les mots "Hijack", "Hijacking" mais aussi "Spoofing", "Sniffing" etc....

Oh la la !!!!! "Hijack", il est très connoté :Mouaaarrrrffffffff:.

Il est typique du langage des mômes car c'est un dérivé de "to jack", "to jack off" , le prefixe "high" renforcant la force du verbe et cela veut dire (désolé pour les mots crus) "se masturber" et disons dans un sens plus large "inonder", "asperger".

Alors quand je vois écris, "Tiens, je t'envoie le hijack", ou avec le diminutif "Tiens, j'ai le jack"
Ouchhhhh, shocking :oops: (mais au moins on rogole :Mouaaarrrrffffffff::Mouaaarrrrffffffff::Mouaaarrrrffffffff: ).
De manière plus correcte, on dit "scamming" ou "mousetrapping" (c'est très anglais comme expression ça !).

Combien de fois je tombe sur des sites francophones ou les personnes emploient des termes anglais et je me dis "mais qu'est-ce qu'ils veulent dire ????" :oops:

Si on voulait traduire correctement des sites informatiques du français vers l'anglais et pas faire du "pipi caca", il y aurait beaucoup de termes qui ne serait pas ceux utilisés !!!

Comme tu le sais, j'essaie d'apporter mon aide à la fondation Mozilla en faisant des traductions et comme on dit en français j'en vois des vertes et des pas mûres : des contre-sens, des termes anglais qui n'ont rien à voir avec le contexte mais qui sont repris quand même on se demande pourquoi etc.......

Je suis désolé même gené de le dire mais la presse informatique française a une GROSSE RESPONSABILITE dans cette popularisation des "anglicismes" (et notamment hélas chez les jeunes), elle est d'un niveau absolument PITOYABLE et CONSTERNANT à ce niveau.

Allez quelques exemples :

- Windows, c'est un mammouth, une passoire : en anglais, on dirait "fritterware" et le tour est joué.
- Pour qualifier une forme précise de pourriel : on dirait "fright mail" ( ex : ces derniers temps avec une arnaque à la carte bleue)
- Et de manière plus générale pour toutes les formes de pourriels : on dirait "barfmail"

La liste est très longue !!!!

Alors, la question est de savoir pourquoi les français n'emploient pas ces termes alors que ce sont eux qui sont corrects ?

Si chacun a un tout petit peu conscience que les équivalents français sont préférables, au fur et à mesure, les choses changent et c'est PLUS CLAIR pour tout le monde (et en plus, on respecte l'anglais en tant que langue vivante) :wink:

pierre a écrit:Cookie : la traduction « officielle » en « mouchard » est complètement imbécile, révoltante. On touche au comble du crétinisme. Ils ne savent même pas de quoi ils parlent. Le cookie est un post-it pour un serveur, déposé chez un client. C’est sa finalité lors de son invention, en 1995, avec Netscape et c’est son usage quotidien dans 99,99% des cas !


That's the way the cookie crumbles :wink:

pierre a écrit:C’est une marque déposée d’une cochonnerie (au sens propre et figuré) immonde. On ne traduit pas une marque. Elle désigne (elle est assimilée à) de la mer.. répétitive comme Mercedes désigne du haut de gamme. C’est devenu universel. Pouriel ne comporte qu’un seul sens – il lui manque la connotation de répétition lassante définitivement attachée au mot Spam grâce au Monty Python's Flying Circus. Je garde Spam.



Yeah, I'm very much fond of Monty Python !!!!!!! Mr Bun RULES !!!!!!!

Oui, je savais que c'etait une marque (un peu comme en français on dit "frigidaire" pour "réfrigérateur") et aussi que ça vient des Monty.
Excellent d'ailleurs les Monty :wink: :wink: :wink:

Cependant, la connotation répétitive (je crois que tu veux dire dans le sens de "overuse") en anglais n'est pas du tout attaché au mot "spam" mais c'est plutôt dans le sens de "détritus", "poubelle" d'une manière plus générale "c'est de la m...."
Un peu comme si tu disais, c'est pas une Mercedes mais une Lada.

On voit bien qu'il y a là une confusion car si on voulait exprimer la notion de répétition lassante, on dirait "flooding".

C'est pour cela que je préfère employer le terme français de "pourriel" qui respecte ce sens.

Et puis surtout , il ne faut pas perdre de vue que les anglophones inventent pour un oui ou pour un non des mots, et que dans le même genre maintenant on dit "spim" (pourriels des messageries instantanées) ou "offspam" (le fait d'envoyer inlassablement des blagues entre collègues de bureau sur le lieu de travail).

A ce rythme là, on en finit jamais (pour eux, je me suis crée mes petits néologismes..... "à la française" :wink: ).

Ah, on ne se refait pas :wink:

Cordialement,
Marc76
 
Messages: 186
Inscription: 20 Oct 2004, 18:40

Messagede piratebab » 16 Déc 2004, 22:22

Bonsoir,
ce sujet est générateur de beaucoup de passion!

En tant que francophone "de naissance", et anglophone (péniblement) pour raison professionelle je n'ai évidement pas le même point de vu que Marc.

Lorsque j'utilise un mot anglais, ou prétendu tel, je ne m'interesse pas à l'origine de ce mot dans sa langue d'origine. Pour moi ce n'est qu'une suite de lettre, qui désigne un objet ou un concept. Et c'est bien cela le principe de l'écriture: associer un code (la suite de lettre) à un ce que l'on veut désigner. Et comme tout code, il n'est évidement connu que des initiés.

C'est la même chose pour le language. On associe un son à un objet.
L'idéal serait que ce code soit unique pour tout le monde (là Marc ne va pas étre d'accord). Mais c'est probablement mon esprit trop pratique qui me fait penser cela, le peu de succés de l'esperanto montre qu peu de personne sont comme moi.

Je compatis à la douleur de Marc, qui lui connait le sens originel de ces mots là (et non pas mohla). Il est parfois agréable d'étre ignorant, on se pose moins de questions ...

Mais que tout cela ne vous empéche pas de passer une bonne nuit.
Avatar de l’utilisateur
piratebab
Modérateur
 
Messages: 5650
Inscription: 30 Aoû 2004, 18:20

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Bistrot

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités