Page 1 sur 2

J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 13 Déc 2014, 13:46
de shl
Bonjour, ce topic n'a pas de but précis à part celui de me soulager (pour ça que je le poste au bistrot). C'est un coup de sang, peut-être que j'aurai changé d'avis ce soir.


J'en peux plus de Linux et ses bugs incessants. Pourtant, ça fait au moins 2 ans que je m'y étais mis, enthousiaste.

Ce matin j'allume mon ordinateur, cairo-dock me demande si je veux passer en OpenGl, en précisant que ça peut poser problème sur certaines cartes graphiques. Allons-y, je me dis, si j'ai des bugs graphiques je reviendrai au mode d'avant. Naïf que j'étais : il m'a coupé ma session et je ne peux plus la reconnecter, il me renvoie sans arrêt au panneau d'accueil.

Heureusement que j'ai Windows en système de secours, parce que sinon plus d'internet pour chercher la solution. Mais en fait non, j'ai même plus envie de chercher une solution. Pas cette fois-ci. J'en ai marre de faire du débogage sans arrêt, parce que globalement Linux ça marche bien mais il y a toujours des couilles à régler. Bien fait globalement, mais toujours cette impression de "pas fini".

J'en ai marre de trifouiller des fichiers de config, de passer des heures à chercher des manips à faire. Marre que ça soit le parcours du combattant pour installer des logiciels dès qu'on sort des dépôts officiels. Marre d'avoir 1, 2, 3 versions majeures de retard sur des logiciels parce qu'ils ne sont pas à jour dans les dépôts, ou parce que la version Linux n'est pas aussi avancée que la Windows.

Je supporte plus cette impression de courir après les "équivalences". Au mieux j'aurai l'équivalent de ce qu'on a sous Windows, au pire je devrai me contenter d'une alternative plus ou moins en retard. Et de voir de combien de logiciels je me prive parce qu'ils n'existent pas sous Linux.

________

Je pardonnerais tout ça si l'esprit Linux était beau, parce qu'après tout c'est gratuit et fait par des bénévoles. Mais la communauté Linux est moche. Leur combat pour la liberté, ils le mènent à la soviétique : pas de liberté pour les ennemis de la liberté. Des intégristes enfermés dans leur tour d'ivoire, méprisants et complètement coupés du monde réel. A nourrir cette image élitiste "si tu comprends pas Linux c'est que tu es trop con, retourne sous Windows".

Persuadés que les chiffres qui donnent Linux à 2% de parts de marché sur les PC sont truqués et publiés par des agents à la solde de Microsoft, qu'en réalité c'est bien plus que ça parce que "dans mon entourage j'ai au moins un ami qui est passé à Linux". Des gamins qui n'ont aucun sens des réalités, qui confondent "sans but lucratif" avec "peut tourner sans argent".

Mon bug de ce matin coïncide avec un énième épisode consternant, un fork de Debian (Devuan). Je vous laisse googler, flemme de détailler. On va refaire un OS identique, excepté un élément. Super, gaspillons l'énergie, on en a à revendre. Plus le royaume est petit et plus on s'étripe pour y avoir sa place. Ils passent leur temps à se détruire les uns les autres. A cracher jusque sur Firefox, qui est une des plus belles réussites du libre et qui a fait connaître l'open-source au grand public.

J'écris depuis Windows, et je crois que je vais y rester. Remigrer ce que j'ai Linux (un peu chiant mais mes données essentielles sont sur une partition commune, il faudra juste refaire les connexions), réparer ma Debian une dernière fois pour la garder en OS de secours mais ne plus y toucher.

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 13 Déc 2014, 16:52
de pierre
La pavé dans la mare le marigot :wink:
Moi, je n'ai jamais rien compris à Linux sur le poste de travail (outre le fait que j'ai des licences légales et payées de mes logiciels, sous Windows).
Ils sont une petite poignée et ils passent leur temps à s'étriper.
Le jour où je demande quelle distribution choisir, chacun y va de son autopromotion et, surtout, des défauts des autres distributions.
Au total, j'ai ce sentiment qu'il y a des dizaines de distributions de Linux parce qu'aucune n'est utilisable. Aucune ne trouve grâce aux yeux de tous.
Linux équipe la moitié des serveurs du monde, mais Linux sur le poste de travail...
Il y a loin de la coupe aux lèvres.

Il y a des très nombreuses années, j'écrivais que je tape sur Microsoft non pas pour le démolir, mais parce que je souhaitais que cela fonctionne mieux, de manière plus transparente.
Je n'ai pas changé, même si je sens l'obscurité tenter de nous envahir.

Microsoft a été le premier à entrer en collusion avec la NSA dans le système de collecte Prism et Cie - Les révélations d'Edward Snowden, dès le 11.09.2007, avant Yahoo!, Google, FaceBook, PalTalk, Youtube, Skipe, AOL et Apple.

Microsoft entre en collusion avec Prism pour la NSA
Par exemple, pour le service Skipe, selon le “User’s Guide for PRISM Skype Collection”, ce service peut être contrôlé pour l'audio lorsque l'une des extrémités de l'appel est un téléphone conventionnel, et pour toute combinaison "audio, vidéo, chat, et transferts de fichiers" lorsque les utilisateurs de Skype se connectent à partir d'un ordinateur.
1998 - Rachat de Firefly et apparition des Guid dans tous les produits Microsoft
1999 - Microsoft et la NSA TrapDoor

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 14 Déc 2014, 22:45
de shl
Mais un pavé qui ne fera rien du tout puisque ce genre de choses n'est jamais écouté par les premiers concernés. Si je postais ça sur un forum de linuxiens, au pire je me ferais fermer pour troll. Au mieux, s'ils sont compréhensifs, ils me feraient énumérer un par un tous les problèmes que j'ai eus et me démontreraient par a+b qu'à chaque fois c'est moi qui étais fautif.

Ta réponse me fait penser à autre chose d'ailleurs : ils sont en retard d'une guerre. Pour eux, l'ennemi c'est encore Microsoft. Mais MS domine juste le PC traditionnel (fixe ou portable). Et vous avez vu la place des PC traditionnels dans les magasins ? Il n'y en a quasiment plus que pour les tablettes et smartphones, c'est-à-dire là où MS a des parts de marchés ridicules. Le Microsoft de demain, c'est celui qui dominera le marché mobile. Ce qu'est en train de devenir Google avec Android... avec la bénédiction des linuxiens, qui considèrent ça comme la plus belle réussite de Linux.

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 16 Déc 2014, 19:10
de ricouz
Bonsoir

Il y a pas mal d'années, lorsque les distributions linux ont commencé à faire parler d'elles, j'ai tout de suite été septique et à l'époque (je développais sous unix) j'avais dit, pourvu qu'ils ne fassent pas la même erreur qu'avec Unix à savoir chacun y va de sa distribution.
Et ben si, ils l'ont fait.

Et d'accord avec Pierre sur le fait que je n'ai jamais compris l'utilité de linux sur le poste de travail.
Et c'est un fan d'unix qui vous parle, j'ai développé pendant 11 ans sous cet OS et j'ai vraiment aimé, mais pour des applications qui tournaient sur serveur.

A+

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 09 Fév 2015, 14:23
de shl
Je réponds à Silure ici pour ne pas faire de HS sur le topic Flash :

Silure a écrit:Linux sur poste de travail, quel bonheur, désolé. On choisit même son environnement.
(...)
Pour finir, je n'ai plus du tout envie de me pourrir la vie à chercher le meilleur anti-virus (car ça évolue) de l'année et le pare-feu applicatif adapté.

Le temps que je n'ai pas passé à chercher un antivirus*, je l'ai passé à chercher tout le reste. Pas par plaisir de me dire "tiens, celui-là a l'air encore mieux", ça ce serait sain, mais parce que chaque élément était incomplet, ou pas ergonomique, ou buggué pour une raison X ou Y. Par exemple j'ai testé la plupart des principaux explorateurs de fichiers, entre celui qui n'intègre un accès à la corbeille qu'en ajoutant un plugin (!) et celui qui me satisfaisait mais me faisait freezer KDE pour un motif que je n'ai jamais trouvé, je suis revenu à Konqueror, qui est l'explorateur par défaut de KDE (tout ça pour y revenir...) et que je voulais éviter parce que je n'aime pas le concept de mêler explorateur de fichiers et navigateur web. Tout ce temps et ces essais pour finalement me contenter de celui qui me disconvient le moins...

(* Une qualité que je reconnais à Linux : on peut surfer sans se soucier des .exe malveillants. Encore que, c'est déresponsabilisant : combien de fois on peut voir sur des forums des gens dire que "sous Linux on n'a pas besoin de pare-feu", laissant le PC ouvert aux quatre vents.)

Silure a écrit:Certes, on demande de soulever un peu le capot par moments, de faire de la recherche mais, au moins, je n'ai plus l'impression d'évoluer en cliquodrome mais de savoir un peu plus ce que je fais.

Il ne faut pas exagérer, sous Windows aussi on peut largement soulever le capot. Que diable, on n'est pas sur un smartphone où on doit se contenter de taper sur les icônes prévues par le fabricant. Sur Windows je peux déjà bidouiller tout ce que je veux. Il n'est pas prévu pour, c'est vrai, mais on y arrive.

Et surtout, ce qui m'a le plus irrité, c'est que sous Windows je mets le nez sous le capot quand je le décide, quand j'ai le temps et l'envie d'améliorer quelque chose. Sous Linux, ça m'était imposé en permanence, même sur des choses anodines. Même une bête installation de logiciel peut être la croix et la bannière dès qu'on sort des dépôts. Je suis geek, j'adore bidouiller, rechercher, comprendre, mais il y a des moments où j'ai envie de simplement utiliser mon ordinateur.

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 11 Fév 2015, 12:22
de Silure
Bonjour Shl et tous.

Je te lis à l'instant; je ne pensais pas voir ta réponse éventuelle sur le Bistrot.

Je comprends et conçois parfaitement tes récriminations et contestations. Tu es certainement bien plus connaisseur que moi; je ne développe pas et en suis loin.

Pour l'usage que j'en ai et en fais, les distributions que j'ai installées me conviennent parfaitement. Je suis d'accord sur l'aspect dispersé des distributions, sur les retards manifestes des dépôts quant à certains logiciels dont le code source n'a pas été compilé dans le format idoine (*.deb, *.rpm). D'autres distributions utilisent des dépôts annexes comme AUR chez ArchLinux et dérivées avec une gestion de paquets différente (tar.xz).
Il est vrai qu'on peut s'y perdre mais j'ai l'impression d'apprendre tous les jours d'un univers effectivement très vaste mais riche. Ça peut dérouter et parfois j'avoue me décourager mais je me fais les dents sur des VM et essaie d'embrayer.

Je reconnais utiliser des distributions "pret-à-porter" qui sont aisées d'emploi avec un environnement graphique qui me convient.

Bien que natif et intégré au noyau, j'ai configuré mon pare-feu en mode parano, parfois finalisé en ligne de commandes car les GUI n'embarquent pas toutes les options de configuration. C'est la première des choses que je configure après installation. On a bien évidemment besoin d'un pare-feu même sous Linux.
J'utilise Rkhunter et Chkrootkit sur mon /home de temps en temps par curiosité avec ClamTk.

J'ai déjà annoncé ne pas aimer certaines distributions mais sans esprit de dénigrement ni prosélyte. Juste des aspects qui m'incommodaient comme la non reconnaissance des réseaux Wi-Fi invisibles (SSID masqué), je te rejoindrai donc ponctuellement sur des constats particuliers mais je ne veux pas généraliser à Linux. Ça parait inabouti par moments sur certaines mais j'estime que c'est la "rançon" du libre.

Je te rejoins sur Konqueror mais ne suis pas impartial, je déteste KDE (inesthétique, peu convivial, particularismes).

Ton avis que je crois pertinent tient compte de tes connaissances, le mien des miennes. J'aime l'aspect personnalisable de Linux et sa puissance malgré quelques imperfections. La réactivité des communautés.

Voilà ce que je pouvais en dire.

Bien cordialement.

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 11 Fév 2015, 12:49
de pierre
Bonjour,

Il y a à peine quelques jours, quelque chose ne fonctionnant pas chez quelqu'un (j'étais sur place), je commence une phrase pour faire comprendre ce qui se passe et comment y remédier car cela peut se reproduire (problème après coupure de courant).

Réponse cinglante et immédiate :

Non ! Ne m'explique pas ! Je ne veux pas savoir ni comprendre, ça va m'embrouiller le cerveau. Je veux que ça marche, un point, c'est tout.


Et ça, c'est sous Windows, de la part de quelqu'un que je connais depuis des années.

Alors... Linux, ce n'est pas pour les utilisateurs.

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 11 Fév 2015, 17:40
de Silure
Bonjour Pierre.

Non ! Ne m'explique pas ! Je ne veux pas savoir ni comprendre, ça va m'embrouiller le cerveau. Je veux que ça marche, un point, c'est tout.


On croirait entendre mon père :laugh4: C'était aussi sous Windows (Seven). Je me suis tapé quelques sessions TeamViewer pour récupérer les c...bévues.

Comme je lui évoquais Linux, il avait souhaité que je l'y initie. Sans moi, avais-je répondu !!

Pardon Pierre, je suis utilisateur et ne pense pas retourner vers Windows. Pour l'instant c'est non. Je me souviens d'une ex-membre d'Assiste répondant au pseudo de Jessminder, ancienne Windows lorsque elle y était arrivée et fervente Linux par la suite.

Beaucoup d'utilisateurs veulent cliquer sur le mulot sans chercher à comprendre, de moins nombreux essaient de comprendre Windows et de fournir des solutions argumentées et probantes (beaucoup ici dont toi-même le premier) et de très peu nombreux à aller glisser sur la banquise pour des raisons aussi diverses qu'il y a d'utilisateurs qui s'y trouvent.
Pour les premiers, c'est certain, ils pourraient être hermétiques au manchot. Il suffit d'aller lire les divers fora de décontamination pour s'apercevoir que le newb lambda sous Windows est légion et se fait véroler à l'envi.

@+

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 21 Fév 2015, 09:52
de piratebab
Sur la douzaine de machines à la maison (pas toutes avec des écrans), & seul win , celui de madame.
Les 2 systèmes fonctionnent parfaitement, rien à dire.
Sauf que le windows, je ne peux pas le mettre à jour, lorsque qu'il crachote, c'est très compliqué de comprendre quelque chose, rien n'est logique.
Avec linux, dérivé d'UNIX, tout est propre, logique, et facile à comprendre. Donc si je devais payer un réparateur pour mes machines, je paierai plus cher pour celle sous win, à moins que pour réduire les frais, il reformate tout. J'ai des sauvegardes externes, mais que de temps perdu!

autre grosse différence: le matériel. Pour avoir la même fluidité, il faut plus de RAM et plus CPU sous win que sous linux, donc ça coute plus cher, et ça consomme plus (j'ai des machines windows qui consomment 5 W!).
donc windows, c'est pour ceux qui ont les moyen, et linux, pour ceux qui ne veulent pas investir dans l'outil informatique, et qui sont débrouillard.

Re: J'en peux plus de Linux

MessagePosté: 23 Fév 2015, 00:28
de shl
Je sais tout ça, mais je dois être extrêmement malchanceux parce que je n'ai pas arrêté d'avoir des déboires avec Linux. Et inversement, extrêmement chanceux avec Windows car il tourne parfaitement chez moi. Et aussi, je trouve Windows parfaitement compréhensible et bidouillable contrairement à ce que disent tous les linuxiens, pourtant je ne pense pas avoir un QI hors-normes...