Mon radar anti-fautes, d'où vient-il?

Un moment de détente, d'humour ou d'humeur.

Modérateur: Modérateurs et Modératrices

Mon radar anti-fautes, d'où vient-il?

Messagede Vazkor » 21 Mar 2004, 09:25

Bonjour,

Je vais retracer rapidement mon parcours scolaire et ma carrière professionnelle.

Ecole primaire de 7 à 12 ans: Dès la troisième année, parmi les trois premiers de classe.
De 12 à 18 ans: Humanités anciennes (latin-grec).
Pour l'anecdote, j'avais horreur du flamand et j'ai même dit à mon prof de néerlandais quand j'ai quitté le collège Marie-Thèrèse à Herve:
"Le néerlandais ne m'intéresse pas, je vais faire de la chimie, donc c'est plutôt l'anglais, l'allemand, l'espagnol et le russe qui me seront utiles".
J'ai fait ensuite une licence en chimie à l'Université de Liège: cinq ans au lieu de quatre, parce que j'ai dû doubler la première candidature, à cause d'un faiblesse normale en maths après des humanités anciennes.
Spéblurpation: Chimie analytique et Phénomènes radioactifs (rien que du bien minéral).

Après avoir travaillé quelques mois dans une entreprise de Herstal à la mise au point de contrôles sur des résines phénoliques, j'ai dû faire mon service militaire.
Comme tous les chimistes sortis de l'ULg, j'ai tout naturellement demandé à servir au sein du Service Médical, parce que l'on pouvait être affecté à un laboratoire d'hôpital militaire.
Manque de pot, cela a été supprimé à ce moment donc j'ai fait mon service à Gand, pour terminer comme Sous-Lieutenant Chef de peloton et instructeur.
J'ai pendant les derniers mois de mon service contacté un tas de firmes pour trouver un emploi en chimie. Une réponse négative sur cinquante lettres de candidature: c'était en 1971, le creux de la vague en Belgique.
Je me suis donc engagé et j'ai fait une carrière comme officier des troupes du Service Médical, rien à voir avec ma formation de chimiste.
J'ai occupé un tas de fonctions de commandement ou d'état-major:
1971-1973: Officier MT (maintenance véhicules) à l'HM Liège
1973-1975: Officier S4 à l'EM du NM22 à Landen
1975: Officier S3 à la 7 Cie Med à SPICH (RFA, 20 km au sud de Cologne
1975-1976: Adjoint MS4 à l'EM du Service Médical à Bruxelles
1976-1978: Cours d'informatique aux Facultés ND de la Paix à Namur (1 an full-time et 1 an uniquement aux travaux pratiques, pendant lequel j'étais au CTISM, le Centre de Traitement de l'Information du Service Médical à Bruxelles).
1978-1986: Comd Cie Adm puis Comd des Sv Adm à l'HM Liège (bras droit du Directeur: il commandait l'hôpital, moi je m'occupais de la caserne)
1986-1987: Cours de candidat-major pendant un an à Bruxelles et à Gand (une année à marquer d'un pierre noire. Je n'en voulais pas de cette formation trop orientée Force Terrestre).
1987-1988: Chef de Corps de la 7 Cie Med à Marche-en-Famenne (Cie Med de Brigade)
1988-1995: Comd 2d de la 1 Cie Med Dep à Aachen (RFA)
1995- juin 1996: Responsable du Sv Informatique du NM 22 à Landen.

Au cours de ma carrière militaire, j'ai bien sûr dû passer des examens de connaissance du néerlandais, d'abord pour passer du cadre de réserve au cadre de complément, ensuite pour les examens de candidat-major. Ce qui fait que je suis officiellement bilingue pour l'Etat belge.
Et j'ai commandé pendant 7 ans une unité bilingue. Comme quoi il ne faut pas dire "Fontaine je ne boirai pas de ton eau".

J'ai eu tout au long de ma carrière des chefs pointilleux avec l'orthographe et je rédigeais beaucoup de notes et instructions.
Je ne pouvais évidemment supporter qu'un colonel flamand bilingue corrige mes fautes d'orthographe, donc j'ai tapé sur le clou et j'y ai pris goût, au point de devenir un dictionnaire ambulant.

Pour les langues je suis plutôt doué : j'en parle peu ou très mal, mais j'en lis une petite dizaine sans trop de problème :l'anglais sans m'en rendre compte, le néerlandais bien sûr et un peu moins facilement l'allemand, plus les langues latines, y compris le roumain que je lis dans le texte sans dictionnaire, plus facilement que l'titalien, l'espagnol ou le portuguais.

Ma formation en chimie et physique nucléaire a fait que j'ai toujours été désigné comme officier NBC (responsable pour ce qui concerne la guerre Nucléaire, Bactériologique et Chimique) et aussi chef du service Protection du Travail.

J'ai toujours aussi vécu dans le régime du secret militaire dès 1971 (avis de sécurité TRES SECRET national et SECRET OTAN) et j'ai souvent été officier S2/S3 en cumul (Opérations et Renseignements). D'où ma passion pour tout ce qui concerne la sécurité au sens large, y compris celle des PC dès que mon unité en a reçu en 1988.

J'ai parfaitement le droit de signer
Cdt TSM e.r. J-Cl Michel

Et il paraît qu'à un Français, je pourrais me présenter comme Major, parce que le grade de Capitaine-Commandant n'existe pas en France.
Je m'en fous franchement, c'est du passé maintenant.
Peu me chaut d'être Officier de l'Ordre de la Couronne et Chevalier de l'Ordre de Léopold

Je préfère que l'on m'appelle Jean-Claude plutôt que "Mon commandant"!

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9808
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

plurilinguisme

Messagede Lena » 21 Mar 2004, 14:29

Bonjour Jean-Claude,

Evoquant ton parcours à la fois scolaire et professionel, tu dis qu'étant enfant tu avais horreur du flamand. Rétrospectivement, est-ce que tu peux décrire ou comprendre "cette horreur" ? Tes parents ou plus largement ton entourage familial le parlaient-ils dans les espaces domestiques ? En d'autres termes, le flamand et le français étaient-ils deux langues maternelles pour toi ?

Concernant le parcours militaire pas grand chose à dire, si ce n'est qu'il est bien entendu brillant, et cela prend d'autant plus de relief qu'il se conjugue avec un intérêt pour ce qu'on appelait autrefois les "humanités" (enfin bon, dans d'autres pays francophones le terme est parfois toujours en vigueur; à propos je suis moi-même originaire d'un autre pays francophone, mais ce n'est pas la Belgique, et l'on y a aussi une pratique plurilingue).

Au fait, tu as vu qu'il y a maintenant une rubrique "cuisines d'ailleurs", alors j'espère que tu vas nous y déposer un de ces jours une recette flamande, car je suis certaine que tu ne sais pas que faire des "steacks vite fait bien faits" !

Bonne journée à toi et à Rocky,

Léna
Lena
 
Messages: 146
Inscription: 18 Mar 2004, 02:40
Localisation: Aquitaine

Messagede Vazkor » 23 Mar 2004, 12:34

Lena,

Etant liègeois, pure souche, né en face d'un caserne d'un père résistant en 40, je n'en avais rien à cirer du flamand.
Et je n'aime toujours pas cette langue, même si je la parle sans problème.
Je préfère de loin l'allemand que je massacre.

Mon épouse avait un doux nom, Elise Vanhaeren, ce qui est aussi commun en Flandres que Dumont ou Dupont en France.
Mon beau-père était de Tongres, et parlait mieux le français que les Wallons. Normal comme typographe, il les corrigait.

J'adore les langues.
L'anglais je le pratique depuis plus de trente ans. Place St Lambert à Liège au lieu d'acheter La Meuse, je prenais le Daily Mirror et sur le bus qui me ramenait chez moi (50 minutes), je soulignais les mots inconnus que je vérifiais au dictionnaire Harraps.

Le roumain je l'ai appris parce que j'ai accueilli chez moi un petite orpheline roumaine de 15 ans, l'âge de ma fille.
Nous avons correspondu pendant cinq ans.

J'ai acheté un Assimil roumain. Et j'ai fait l' effort d'acheter des journaux comme Romania libera. Maintenant encore je lis les mémoires de Ceaucescu, sans avoir besoin de recourir au dictionnaire. Le roumain c'est presque du latin!!!

Quand on aime on ne compte pas!

[Rédigé en écoutant la 9ième de Beethoven]
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9808
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

merci pour la réponse

Messagede Lena » 24 Mar 2004, 00:47

Bonsoir Jean-Claude,

Merci pour ta réponse. Par acquis de conscience j'ai été vérifier où se trouve Tongres. A dire vrai, je ne connais pas vraiment la Begique, que j'ai seulement partiellement traversée pour me rendre en général à Hambourg depuis l'Aquitaine, mais sans m'y arrêter.

Pour ma part, je trouve la situation linguitsique en Belgique passionnante.
A la base je viens de Suisse, et j'ai donc grandi avec une co-présence de plus de trois langues. Mon plurilinguisme est cependant limité, hormis le fait que je pratique couramment une langue dite de plus en plus "rare" et qui a fait l'objet ces dernières années d'une recommandation au niveau du Conseil de l'Europe.

J'écris tous les jours dans cette langue pour l'entretenir, et je la parle chaque fois que je rencontre un interlocuteur qui la maîtrise, mais cela se produit en général davantage à l'étranger qu'en France comme il ne s'agit pas d'une langue régionale. A un niveau universitaire, j'ai effectué pas mal de recherches sur sa transmission ou plus exactement sur les difficultés de sa transmission dans différents pays européens tout au long du XXe siècle et surtout après 1945.

Sur ce, il est tard, alors bonne nuit à toi et à Rocky le chien, et bravo pour le plurilinguisme !

[ce que je suis en train d'écouter, c'est une symphonie qu'a composée l'un des mes amis, et c'est donc de la musique contemporaine ]
Lena
 
Messages: 146
Inscription: 18 Mar 2004, 02:40
Localisation: Aquitaine

Messagede Vazkor » 24 Mar 2004, 13:55

Bonjour Lena,

Un officier belge devait obligatoirement être bilingue.

Mais moi j'ai poussé le bouchon plus loin.

Quand j'ai eu ma petite roumaine à la maison, je me suis vite rendu compte tout de suite que son vocabulaire était fort limité.
Normal, on leur apprennait le russe et le français à l'école.

J'ai donc appris le roumain, pour qu'elle m'écrive dans sa langue mais je lui répondais en français, parce qu'il est bien que chacun fasse la moitié du chemin.
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9808
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede Lena » 25 Mar 2004, 03:50

Bonsoir Jean-Claude,

Merci pour ta réponse. L'obligation du bilinguisme je connais ça.... bref c'est l'histoire des pays à langues multiples. Et tu sais quoi ? moi je trouve qu'on s'en sort quelque part enrichis, on prend l'habitude bien malgré nous à raisonner dans des espaces mentaux différents et à s'y déplacer.

Tu parles du roumain et de ce qui t'a conduit à sa pratique . Je suis certaine qu'il s'agit d'une très belle langue romane, mais je ne la connais pas. Avec mes amis d'origine roumaine, l'habitude a été prise de parler en français ou dans d'autres langues que le roumain selon les personnes qui sont avec nous, ce qui donne par exemple souvent un chassé-croisé entre au moins quatre langues, autour d'une question et d'un langage : la musique, et toujours la musique, et encore la musique.... A dire vrai, les uns et les autres sont tous musiciens profesionnels venus des quatre coins du monde, de ceux qui nous enchantent en interprétant des symphonies et de la musique de chambre ou alors en en créant, et moi je suis donc l'amie prend un immense plaisir à les suivre et à les accompagner dans les coulisses de ce travail fabuleux qu'est la création et l'interprétation musicale.
Es-tu déjà allé en Roumanie ? As-tu toujours des contacts avec cette jeune fille que tu avais accueillie ?

Sur un autre post, tu parles du 13 juillet, je m'en souviendrai (c'est tout simplement l'anniversaire de mon mariage), donc si j'ai un ordinateur sous la main ce jour là , il y aura un mot de ma part.

Il est tard et j'ai encore du travail qui m'attend, et c'est justement le livret d'une oeuvre musicale pour quintette à vent et un quatuor à cordes qui devrait être donné en première l'année prochaine, et... je suis en retard... oulalala du radar anti-faute, on a dérivé sur le biliguisme, sur la Roumanie et finalement sur la musique (ou tout au moins retour à elle, car ici on est apparemment beaucoup à l'apprécier, et ça fait plaisir !)

Alors ciao, et bien le bonjour à Rocky
Lena
 
Messages: 146
Inscription: 18 Mar 2004, 02:40
Localisation: Aquitaine

Messagede Vazkor » 25 Mar 2004, 11:29

Bonjour Lena,

Oui, j'ai été trois fois en Roumanie. En 1993 et 1994, en voyage organisé par l'armée, ce qui finalement ne nous permettait de voir nos filleules qu'un seul jour. Le reste était du tourisme.
En avril 1995, j'ai organisé mon voyage moi-même. J'ai loué une voiture sur place et j'ai emmené Manuella et sa soeur Simona visiter leur propre pays pendant une semaine. Nous avons parcouru tout le nord de la Moldavie: la Bucovine célèbre pour ses monastères et églises peintes.

L'orphelinat se trouve à 500 mètres d'altitude, dans un bled perdu au pied des Carpathes. La ville la plus proche, Focsani, la préfecture est à 40 km et à 180 km au nord de Bucarest.

J'ai encore revu Simona en Belgique en 1996, parce qu'elle est venue faire des études d'infirmière, en travaillant comme fille au pair chez des médecins.
Manuela s'est mariée en novembre 1995 et a eu une petite fille en 1996. Je n'ai plus de nouvelles d'elle. Elle a 27 ans maintenant.

Pour le roumain, c'est plus proche du latin que l'italien et la moitié des mots sont empruntés au français.

"Taxi, la gara repede, va rog!" C'est pas trop difficile à comprendre:
Taxi, à la gare rapidement, je vous prie!
La revedere! Au revoir!
Cu placere! Plaît-il, s'il vous plaît (en offrant)
Merci se dit Multsumesc ou Mersi!

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9808
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede Lena » 26 Mar 2004, 02:19

Bonsoir Jean-Claude,

J'ai lu déjà un peu plus tôt dans la journée ta réponse et t'en remercie. Je m'imagine que les voyages en Roumanie ont été passionnants, et riches d'émotions. Donc si j'ai bien compris la jeune fille roumaine que tu avais accueillie chez toi était orpheline.

J'ai l'impression que tu es un peu triste de ne plus avoir de ses nouvelles. Mais peut-être un jour en auras-tu à nouveau si elle sait où te trouver. Il y a des moments comme cela dans la vie, où a besoin de tourner la page sur des pans entiers de ce qui a précédé, mais cela ne signifie pas que ceux qui ont été présents à des moments décisifs dans cet autrefois soient pour autant écartés des pensées et évacués du présent. Non, ils sont bien là et continuent d'une certaine façon d'accompagner. Bref, voilà ce qui m'est venu à l'idée en te lisant.

La Moldavie et la Bucovine, je n'y suis jamais allée mais j'ai recueilli un très grand nombre de récits de vie qui m'ont décrit ce qu'avaient été la vie dans les shtetlekh là-bas, mais ce n'était donc pas du côté des monastères et églises peintes vu qu'il s'agissait d'autres communautés.

Bonne nuit à toi
Lena
 
Messages: 146
Inscription: 18 Mar 2004, 02:40
Localisation: Aquitaine

Messagede Vazkor » 26 Mar 2004, 04:12

Bonjour Lena,

Il s'est passé tellement de choses à cette époque, que j'ai eu d'autres soucis que de ne plus avoir de nouvelles de Manuela, qui effectivement n'a jamais connu son père et a perdu sa mère à 12 ans. Elle était l'ainée de cinq enfants tous placés.

Mon épouse est décédée fin mai 1995 après une hospitalisation de trois mois. J'avais heureusement deux grands enfants.

J'étais militaire en Allemagne à l'époque, bien occupé avec la dissolution de notre unité fin septembre 95 à l'occasion du retour en Belgique.
Puis il y a eu mise à la retraite en octobre 96 et le départ de ma fille en janvier 97.

Avec les formalités, les perte de revenus successives j'ai eu bien d'autres soucis que la Roumanie et je n'allais plus y retourner, pour tomber comme cheveu dans la soupe chez des jeunes mariés.

Je pense encore à Manuela de temps en temps, mais il y a presque 9 ans qu'on ne s'est plus vus.

Maintenant je vis seul à la maison avec mon fils de 27 ans et mon chien.

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9808
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Messagede Lena » 26 Mar 2004, 20:01

Salut Jean-Claude et Rocky,

Un petit coucou en ouvrant mon ordinateur et en rentrant d'une folle journée de travail.

Alors, dis-moi, ce Golden Retriever (oh... je ne suis plus sûre de l'orthographe....aïe, aïe, aïe... enfin pas grave !) -Loulou de Poméranie, depuis combien de temps vit-il avec toi ? J'ai cru comprendre que c'était un amour de chien. J'ai un peu de mal à m'imaginer ce que donne un tel croisement. Et alors pas de chat ?!!!!

Je dois préparer le repas. Au fait mange de temps en temps autre chose qu'un steack vite fait bien fait et prends soin de toi.

à bientôt
Lena
 
Messages: 146
Inscription: 18 Mar 2004, 02:40
Localisation: Aquitaine

Suivante

Retourner vers Le Bistrot

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron