Traductions automatiques et dictionnaires

Modérateur: Modérateurs et Modératrices

Re: Traductions automatiques et dictionnaires

Messagede Vazkor » 03 Déc 2018, 18:28

Bonjour Pierre,

Tu as raison.
Je n'ai pas le même affichage de Google Translate, parce que j'ai utilisé d'abord mon marque-page avec le code javascript.
Voici ce que cela donne :
Image
Là j'ai uniquement le logo "Google" à gauche (au lieu de "Google Traduction"), une zone adresse et la Loupe à droite.
C'est cette adresse que j'ai éditée.

On peut utiliser Bing MS Translator, qui permet d'entrer une URL, au lieu de Google Translate, mais ce qu'on obtient c'est souvent plus une trahison qu'une traduction.

Quand je veux faire une traduction de qualité, je passe par DeepL Traducteur. C'est plus compliqué, mais je le trouve imbattable pour six des sept langues qu'il reconnaît (le polonais m'est tout à fait inconnu).
Voir leur comparatif : https://www.deepl.com/quality.html

Amitiés,

Jean-Claude

P.S. : J'ai mis à jour la page, où j'explique ma méthode pour corriger facilement les fautes d'orthographe, de grammaire et de typographie d'un texte (souvent récupéré sur le Web).
http://perso.latribu.com/rocky2/orthographe.html

Je profite que j'ai l'adresse en tête pour joindre une photo récente de Speedy, qui me tient compagnie depuis janvier 2017.
Image
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9782
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Re: Traductions automatiques et dictionnaires

Messagede Vazkor » 04 Déc 2018, 04:19

Bonjour,

Je viens de découvrir cet article sur l' "amélioration" de Google Translate
https://siecledigital.fr/2018/11/29/goo ... translate/

@+
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9782
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Re: Traductions automatiques et dictionnaires

Messagede pierre » 04 Déc 2018, 09:04

Re, Jean-Claude,

Google Translate est absolument génial et il sauve bien des situations, mais il ne faut pas perdre de vue que Google n'est absolument en rien un philanthrope et que Google Translate est, pour lui, juste l'un des outils de surveillance et profilage de chacun d'entre nous.

Ce à quoi nous nous intéressons, à quel moment, analysé en temps réel et recoupé avec l'actualité et la surveillance généralisée à la Prism et Cie (Les révélations d'Edward Snowden).

C'est à ça que sert Google Translate derrière le service gratuit.

Il n'y a rien de gratuit. Si le service est gratuit, c'est que nous sommes le service. Et il y a environ 150 services gratuits de Google qui ne servent qu'à ça : Le principe d'encerclement.


Chaque brique que fabrique Google sert à élever encore un peu plus les murs de la prison dans laquelle on est tous jetés et observés. Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) ne peut abattre ce mur. Et Google, c'est les USA - America first !


Image


Les cinq cercles du pouvoir Google est dans le premier cercle.


Image


Amitiés,
Pierre
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 24015
Inscription: 20 Mai 2002, 23:01
Localisation: Ici et maintenant

Re: Traductions automatiques et dictionnaires

Messagede pierre » 04 Déc 2018, 10:22

Re, Jean-Claude,

Le poème que j'ai utilisé ci-dessus pour tester certaines traductions de Google est un poème que je ne connaissais qu'en anglais, sans savoir de qui il était.
C'est un poème que mon père disait à ma mère lorsque ma grande sœur est morte à la naissance (cordon ombilical autour du cou et médecin qui avait décidé que maman n'accoucherait pas ce jour-là et était parti faire du ski nautique).
Plus tard, lorsque je suis arrivé, bien accroché à la vie, et que mon père; qui parlait lisait écrivait 10 langues, se mit en tête de m'apprendre l'anglais, c'est ce poème qu'il me fit apprendre (je n'ai compris que beaucoup plus tard sa signification pour mes parents).

Je me suis mis à chercher si ce poème existait ou si c'était une composition de mon père.
En fait c'est un poème français : « L'Ange et l'Enfant – Élégie à une Mère » de Jean Reboul, écrit en 1828

https://books.google.fr/books?id=rKc5Dw ... ul&f=false

Je me souviens parfaitement, par exemple, du second vers en anglais de ce poème :
"Above a cradle bent to look,"

Google traduit
« Penché sur le bord d'un berceau, »
en
"Leaning on the edge of a cradle"

Aïe...

Robotiser la traduction de littératures et poésies n'est pas chose aisée, ni même envisageable. L'humain sera toujours supérieur aux robots, nonobstant (ou comme le démontrent) Metropolis, 2001 l'odyssée de l'espace, Terminator, Matrix, I Robot et j'en oublie (où est-ce que l'on situe les Transformers ?)

Un ange au radieux visage
Penché sur le bord d'un berceau,
Semblait contempler son image
Comme dans l'onde d'un ruisseau.

Charmant enfant qui me ressemble,
Disait-il, oh ! viens avec moi :
Viens, nous serons heureux ensemble
La terre est indigne de toi.

Là, jamais entière allégresse :
L'âme y souffre de ses plaisirs,
Les cris de joie ont leur tristesse
Et Les voluptés ont leurs soupirs.

Eh quoi ! les chagrins, les alarmes
Viendraient troubler ce front si pur,
Et par l'amertume des larmes
Se terniraient ces yeux d'azur !

Non, non : dans les champs de l'espace
Avec moi tu vas t'envoler ;
La Providence te fait grâce
Des jours que tu devais couler.

Que personne dans ta demeure
N'obscurcisse ses vêtements ;
Qu'on accueille ta dernière heure
Ainsi que tes premiers moments !

Que les fronts y soient sans nuage,
Que rien n'y revèle un tombeau :
Quand on est pur comme à ton âge
Le dernier jour est le plus beau.

Et secouant ses blanches ailes,
L'ange à ces mots a pris l'essor
Vers les demeures éternelles...
Pauvre mère, ton fils est mort !


Traduction anglaise par Henry Wadsworth Longfellow (1807–1882). Complete Poetical Works. 1893.

An angel with a radiant face,
Above a cradle bent to look,
Seemed his own image there to trace,
As in the waters of a brook.

Dear child! who me resemblest so,
It whispered, “come, oh come with me!
Happy together let us go,
The earth unworthy is of thee!

Here none to perfect bliss attain;
The soul in pleasure suffering lies;
Joy hath an undertone of pain,
And even the happiest hours their sighs.

Fear doth at every portal knock;
Never a day serene and pure
From the o’ershadowing tempest’s shock
Hath made the morrow’s dawn secure.

What, then, shall sorrows and shall fears
Come to disturb so pure a brow?
And with the bitterness of tears
These eyes of azure troubled grow?

Ah no! into the fields of space,
Away shalt thou escape with me;
And Providence will grant thee grace
Of all the days that were to be.

Let no one in thy dwelling cower,
In sombre vestments draped and veiled;
But let them welcome thy last hour,
As thy first moments once they hailed.

Without a cloud be there each brow;
There let the grave no shadow cast;
When one is pure as thou art now,
The fairest day is still the last.”

And waving wide his wings of white,
The angel, at these words, had sped
Towards the eternal realms of light!—
Poor mother! see, thy son is dead!


Amitiés,
Pierre
Image
__________________
Pierre (aka Terdef)
Appel à donation - Le site a besoin de votre aide

Comment je me fais avoir/infecter ? - Protéger navigateur, navigation et vie privée - Bloquer publicité et surveillance sur le Web
Accélérer Windows - Accélérer Internet - Décontamination - Installer Malwarebytes - Forums d'entraide

Il ne sera répondu à aucune demande de dépannage posée en MP (Messagerie Privée). Les demandes doivent être publiques et les réponses doivent profiter au public.
Image
Avatar de l’utilisateur
pierre
 
Messages: 24015
Inscription: 20 Mai 2002, 23:01
Localisation: Ici et maintenant

Re: Traductions automatiques et dictionnaires

Messagede Vazkor » 05 Déc 2018, 00:00

Bonjour Pierre,

C'est, en effet, un très beau poème.
Mais tu sais ce que je pense du surnaturel...

Oh My Dog or Oh My God, that is the question !

Amitiés,

Jean-Claude
Avatar de l’utilisateur
Vazkor
 
Messages: 9782
Inscription: 05 Nov 2002, 23:39
Localisation: Ans, BE

Précédente

Retourner vers Trucs et Astuces (Demander - Donner)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités